«TPMP»: Delormeau humilié par Hanouna: il répond
Actualisé

«TPMP»Delormeau humilié par Hanouna: il répond

Un journaliste de France Inter a dénoncé l'humiliation constante que faisait subir l'animateur du talk-show de D8 à son chroniqueur. Delormeau a réagi.

par
mja

La réponse de Delormeau au journaliste.

C'est la petite polémique du moment. Dans une chronique pour la radio France Inter, Bruno Donnet s'est attaqué à «Touche pas à mon poste». Le journaliste a raconté qu'il était extrêmement choqué par le comportement de Cyril Hanouna envers Matthieu Delormeau. Il a pris pour exemple la séquence durant laquelle l'animateur a voulu mettre des nouilles dans le slip de son chroniqueur, il y a une dizaine de jours.

«Il supplie qu'on ne lui fasse pas subir une scène aussi avilissante, explique Donnet. Et pourtant, trente secondes plus tard, dans l'hilarité générale et sans que personne n'intervienne, ce garçon, qui a donc imploré qu'on ne l'humilie pas pour la énième fois, va accepter de baisser son froc dans tous les sens du terme, de recevoir des nouilles cuites et complètement dégueulasses dans le caleçon.» Pour lui, Hanouna a le droit de faire ce qu'il veut grâce à son pouvoir sur D8.

Il s'éclate comme jamais

Bien évidemment, l'équipe de «TPMP» a évoqué cette affaire dans la quotidienne du lundi 1er février 2016. Hanouna a immédiatement réfuté toute accusation d'humiliation, soutenu par Matthieu Delormeau lui-même. «Je ne vois pas où est l'humiliation», a-t-il commencé. Il a ensuite ajouté qu'il s'amusait comme jamais depuis qu'il avait intégré l'émission en septembre et qu'il recevait énormément de messages de sympathie de la part des téléspectateurs.

Hanouna a quant à lui dit qu'il était persuadé que Donnet voulait faire le buzz, et que le journaliste vivait dans un monde totalement coupé de la réalité. Les autres chroniqueurs sont par ailleurs intervenus pour dire qu'ils avaient le droit de refuser certaines choses. Jean-Luc Lemoine, lui, a expliqué que Bruno Donnet était sans doute tombé sur l'émission alors qu'il n'était pas du tout dans l'ambiance, d'où son avis un peu excessif.

La chronique de Bruno Donnet:

Ton opinion