Météo: Déluge, foudre ravageuse et nouvelle canicule

Publié

MétéoDéluge, foudre ravageuse et nouvelle canicule

Les intempéries qui se sont abattues vendredi soir sur la Suisse ont engendré d’importants dégâts. Le Pays-d’Enhaut et la région de Fribourg ont été passablement touchés. 

par
Marc Strueby
Orage sur le lac de Thoune.

Orage sur le lac de Thoune.

20min/Lecteur- reporter

Arrivée d’un front froid dans une atmosphère humide et instable: les ingrédients étaient réunis, vendredi, pour donner lieu à une situation explosive, annonçaient les spécialistes. Et ils ne se sont pas trompés. Plusieurs foyers orageux se sont développés sur les reliefs en cours de journée, avant de déborder en plaine.

Les Alpes vaudoises et le district de la Sarine (FR) ont été passablement arrosés. Dans le Pays-d’Enhaut, des trombes d’eau se sont abattues en quelques minutes. Au total sur la journée, plus de 60mm de pluie ont été mesurés à Châteaux-d’Oex.

L’activité électrique intense a également fait des ravages. À Rougemont, la foudre a donné du fil à retordre aux pompiers. Un éclair a provoqué la chute d’un lampadaire, qui a embrasé un chalet. Le bâtiment était fort heureusement inhabité, indique Christèle Borloz, de la police cantonale vaudoise. Un peu plus tard, c’est un arbre, foudroyé, qui s’est enflammé dans le village. Plusieurs éboulements ont été signalés dans la région, sans que les infrastructures ne soient impactées.

Coup de vaudaire et de joran

Autour de la ville de Fribourg, des pluies diluviennes ont été mesurées. Il est tombé près de 20mm en à peine 10 minutes à la station de Fribourg/Grangeneuve, située à Poisieux. Une «valeur remarquable», selon Mikhaël Schwander, de MétéoSuisse. Autour de la capitale cantonale, les forces de l’ordre ont dû intervenir une cinquantaine de fois, principalement pour des inondations, détaille Christel Wartmann, porte-parole de la police fribourgeoise.

Ces intempéries ont également engendré des coups de vent sur les plans d’eau. En raison des foyers orageux qui se succédaient dans le Chablais, la vaudaire s’est levée dans le Léman. Des pointes à 75 km/h ont été mesurées au Bouveret (VS). À Neuchâtel, le joran a soufflé à près de 80km/h. 

La Suisse alémanique n’a pas été en reste. De violentes rafales ont provoqué l’effondrement d’une grange à Spreitbach (AG) et Éole a eu raison d’un tilleul centenaire à Bachenbülach (ZH). À Ermatingen (TG), au bord du lac de Constance, c’est un camping qui s’est retrouvé inondé face à la montée soudaine de l’eau. Bien que les dégâts soient importants, cet épisode orageux n’a pas fait de blessés. 

1 / 3
Grange effondrée à Spreitbach.

Grange effondrée à Spreitbach.

20min/Lecteur-reporter
Tilleul soufflé par le vent à Bachenbülach

Tilleul soufflé par le vent à Bachenbülach

20min/Lecteur-reporter
Camping thurgovien inondé.

Camping thurgovien inondé.

20min/Lecteur-reporter

Sécheresse: pas de détente en vue

Ces importants cumuls de pluie sont dus à des orages stationnaires, qui ont pu déverser localement une grosse quantité d’humidité, précise Mikhaël Schwander. Mais cet arrosage bienvenu a été très disparate selon les régions. À Genève, la station de Cointrin a enregistré 15 millimètres de pluie vendredi, alors que l’ouest du canton n’a pas eu droit à la moindre goutte. L’Arc jurassien et la région nyonnaise ont été également épargnés et les quelques millimètres tombés sur le Gros-de-Vaud ne suffiront pas à détendre la situation sur le front de la sécheresse, confie le spécialiste. 

D’autant que les perspectives ne sont guère réjouissantes. Car aucune pluie significative n’est attendue avant la mi-août, au moins. Pire encore. Bien que la vague de chaleur ait pris fin avec la dégradation de vendredi, la température reste toujours élevée pour la saison. Et la tendance est à la hausse pour la fin de la semaine à venir. «On pourrait se retrouver avec des valeurs caniculaires (ndlr: moyenne journalière de 25 degrés ou plus) le week-end prochain», conclut le météorologue. 

Ton opinion

147 commentaires