Italie: Démantèlement d'un réseau de traite de Nigérianes
Actualisé

ItalieDémantèlement d'un réseau de traite de Nigérianes

Vingt-trois personnes, dont deux médecins, ont été arrêtées en Italie par les carabiniers dans le cadre d'une opération qui a permis de démanteler une organisation nigériane de traite de femmes de ce pays les obligeant à la prostitution dans la Péninsule.

«Il y a eu un total de 34 mandats d'arrêt délivrés par la justice, dont 11 visaient des personnes résidant à l'étranger. Nous avons arrêté en Italie 23 personnes», a déclaré à l'AFP un officier des carabiniers.

Selon un communiqué du Département des opérations spéciales (ROS) des carabiniers, les 11 autres arrestations ont eu lieu au Nigeria, en Espagne, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Grèce et à Saint-Marin.

Les deux médecins italiens ont été arrêtés car ils pratiquaient dans un appartement à Rome des avortements clandestins sur les prostituées nigérianes, se faisant payer à chaque fois entre 300 et 1.300 euros.

L'organisation criminelle recrutait de jeunes femmes au Nigeria puis les envoyait munies de faux documents en Italie où elles étaient obligées de se prostituer sur le littoral des Marches, sur la côte adriatique.

Les jeunes femmes, qui faisaient l'objet de violences et étaient souvent soumises à des rites de magie noire avant de quitter leur pays, étaient tenues de verser la majeure partie de leurs gains à l'organisation criminelle jusqu'à éteindre leur «dette» pour le voyage, une somme comprise entre 40.000 et 60.000 euros, selon le communiqué. (afp)

Ton opinion