Demetrius Flenory Jr. veut percer en tant qu'acteur
Publié

SérieDemetrius Flenory Jr.: «Mon père était dealer, pas moi»

Le jeune rappeur devient acteur en incarnant son paternel, ancien criminel, dans «BMF: Black Mafia Family», sur la chaîne Starz.

par
Herny Arnaud, Los Angeles
L’Américain Demetrius Flenory Jr. espère jouer devant les caméras toute sa vie.

L’Américain Demetrius Flenory Jr. espère jouer devant les caméras toute sa vie.

Getty Images via AFP

Connu aux USA sous son nom de rappeur Lil Meech, Demetrius Flenory Jr. se lance dans une carrière d’acteur grâce à Curtis Jackson, alias 50 Cent, qui l’a choisi pour la série «BMF: Black Mafia Family», sur Starz, qu’il produit. L’Américain de 21 ans incarne son propre père, Demetrius Edward Flenory, patron de la mafia à Détroit à la fin des années 1980 qui a lancé la carrière de Jay-Z.

Comment vous êtes-vous préparé à incarner votre père, connu pour avoir été un mafioso réputé et craint?

Je lui ai souvent rendu visite en prison et il m’a raconté ses histoires de jeunesse, comment il en est arrivé à son choix de vie. Être dans sa peau devant des caméras m’a encore rapproché de lui et c’est génial de vivre des événements qu’il a réellement vécus il y a plusieurs décennies. Notre histoire est basée sur sa vie sans la suivre fidèlement. Il est indispensable que les auteurs prennent des libertés avec la réalité pour que l’intrigue des épisodes tienne les téléspectateurs en haleine.

Votre père blanchissait l’argent de la drogue dans une société de production de musique où il a découvert plusieurs artistes dont Jay-Z…

J’étais bien trop jeune pour avoir des souvenirs de mes parents dans ces années-là, avant l’arrestation de mon père. Ma famille est heureuse de voir son histoire portée à l’écran car «BMF» est avant tout une série d’amour de la famille et de sa communauté. Nous montrons ces gars qui n’avaient aucune chance de s’en sortir dans la ville de Détroit dans les années 1980. Leur seule manière de faire des dollars, c’était les trafics et la drogue. Ils ont commencé très jeunes à vendre de la coke dans la rue, alors qu’ils allaient encore à l’école. C’est une intrigue qui est encore tellement réelle pour de nombreux ados dans les quartiers défavorisés. Mais attention, on ne fait pas l’apologie des trafiquants car on montre aussi les répercussions de ces actions.

Votre père a été condamné à 30 ans de prison et purge toujours sa peine. Vous a-t-il demandé d’éviter certains passages violents de sa vie?

Non. Mon père adore me voir dans « BMF». Bon ou mauvais, il a fait son choix pour concrétiser ce qu’on appelle le rêve américain d’une vie meilleure. Je porte le prénom de mon père, mais mon désir n’est pas d’être délinquant. Mon père était dealer, pas moi. Je veux être acteur. Quand 50 Cent m’a approché, je n’avais aucune notion de la comédie. Il m’a payé des cours d’art dramatique et je suis devenu accro. Mon rêve est de pouvoir continuer à jouer pour le restant de mes jours.

Ton opinion

1 commentaire