Genève: Démonstration de force des cyclistes
Actualisé

GenèveDémonstration de force des cyclistes

Quelque 1500 amoureux de la petite reine ont défilé durant plus d’une heure lundi soir autour de la plaine de Plainpalais afin d’exiger la pérennité des nouveaux aménagements.

par
Maria Pineiro
1 / 4
Manifestation pro-vélo
Manifestation pro-vélo

Quelque 1500 cyclistes ont défilé lundi soir à Genève afin de réclamer plus d’espace pour la mobilité douce.

mpo
Environ 1500 cyclistes ont pris part à la manifestation.

Environ 1500 cyclistes ont pris part à la manifestation.

MPO

La réponse à l’offensive des pro-automobilistes contre les nouvelles pistes cyclables provisoires est arrivée mardi soir. Quelque 1500 personnes ont enfourché leur vélo autour de la plaine de Plainpalais afin d’affirmer la nécessité de ces nouvelles infrastructures. Ils répondaient à des appels sur les réseaux sociaux. A 18 heures tapantes, comme indiqué dans l’invitation, le cortège s’est ébranlé, débordant très largement des bandes cyclables, qu’elles aient été élargies ou pas. Les cyclistes, de tous âges, venus parfois en famille, ont fait plusieurs fois le tour de la plaine de Plainpalais et actionnant leur sonnette.

Samuel, juché sur sa bicyclette, explique que «le déconfinement est une opportunité unique pour améliorer les pistes cyclables, pas très développées dans le canton». Il dit avoir hésité à venir et se tient un peu à l’écart. «Il y a beaucoup de monde», souffle-t-il derrière son masque. La manifestation, non-autorisée, s’est déroulée dans le calme, excepté «quelques frictions» avec des conducteurs de voitures, a précisé Alexandre Brahier, porte-parole des forces de l’ordre.

Manifestation pro-mobilité douce

1500 cyclistes ont défilé lundi soir à Genève

mpo

Par contre, les distances de sécurité ont peiné à être respectées, surtout durant les temps d’arrêt, voire de blocage à certains carrefours. La mobilisation est excellente compte tenu du peu de temps entre l’appel et la manifestation, a estimé Werner. Le retraité juge nécessaire de maintenir les nouvelles bandes cyclables mises en place la semaine passée à Genève et développer le réseau.

Prolongations

De nombreux membres d’associations actives dans la promotion de la petite reine ou de la mobilité douce étaient présents. Ainsi, Olivier Gurtner, vice-président de Pro Velo Genève, a profité de l’occasion pour distribuer des flyers. Selon lui, l’affluence démontre que «les gens veulent un réveil sur la question de la mobilité douce et des politiciens courageux. C’est un appel à tester de nouvelles possibilités de déplacement». Et de rappeler qu’une pétition en ligne a recueilli plus de 10 ‘000 signatures en quelques jours.

Après avoir tourné autour de la plaine, une partie des manifestants a continué le cortège jusque derrière la gare Cornavin, avant que 600 cyclistes ne bloquent brièvement la circulation au pont du Mont-Blanc, a indiqué Alexandre Brahier. Puis, les manifestants se sont dirigés vers Malagnou. Une bonne partie des forces de l’ordre dédiées à la sécurité publique pour le Covid-19 a été mobilisée afin d’encadrer le cortège, qui se poursuivait en début de soirée.

Ton opinion

188 commentaires