Actualisé

Guerre NespressoDenner peut de nouveau vendre ses capsules

Denner peut de nouveau vendre ses capsules de café compatibles avec les machines Nespresso a décidé vendredi un tribunal, qui avait auparavant fait interdire leur distribution.

Le tribunal de commerce de St-Gall (est) a décidé de lever une injonction préliminaire interdisant à Denner la vente de capsules de café compatibles avec les machines à café Nespresso, selon une décision de la cour dont l'AFP a obtenu une copie.

Le discounter, filiale du géant helvétique de la distribution Migros, n'a cependant toujours pas le droit d'utiliser le slogan «Denner - quoi d'autre?», une allusion au slogan officiel de Nespresso immortalisé par l'acteur américain George Clooney.

Le tribunal a par ailleurs autorisé Denner à indiquer, mais en petits caractères seulement, la mention «compatibles avec des machines Nespresso».

Retour des capsules d'ici trois semaines

«Le tribunal (de St-Gall) a décidé en notre faveur (et) nous pouvons de nouveau vendre des capsules», a précisé une porte-parole de Denner, contactée par l'AFP. Les capsules seront progressivement de retour dans les magasins de l'enseigne d'ici trois semaines, a-t-elle dit.

«Il s'agit d'une décision en faveur des consommateurs et d'un marché libre. Le client peut choisir le produit qu'il préfère», a-t-elle ajouté.

Mais selon un porte-parole de Nespresso, cette décision «ne porte pas sur le fond de l'affaire».

«Nous sommes convaincus de la solidité de nos arguments juridiques et nous continuerons à donner suite à cette action (en justice) en vue de protéger nos droits de propriété intellectuelle», a-t-il souligné.

«Nespresso, qui est attachée à une concurrence loyale, est actuellement en concurrence sur les marchés du monde entier avec plus de 30 prestataires de café portionné, dont 16 offres différentes rien qu'en Suisse», a insisté le porte-parole.

Deuxième échec pour Nespresso

La décision du tribunal de St-Gall est le deuxième échec que subissent Nespresso et sa maison-mère Nestlé devant les tribunaux suisses.

Fin janvier, un tribunal de Zurich avait rejeté une plainte de Nestlé contre Denner pour violation de brevet.

La guerre des dosettes de café compatibles pourrait connaître une nouvelle flambée en Suisse, avec l'arrivée en automne du suisse Ethical Coffe Company (ECC), qui distribue déjà en France ses capsules compatibles Nespresso.

ECC a saisi en février le gendarme suisse de la concurrence dans le cadre d'une guerre que se livrent le géant Nestlé et ses concurrents; il pourrait faire appel au distributeur helvétique Coop pour vendre ses capsules, avait indiqué à l'AFP une source proche du dossier. (afp)

Nespresso a toujours le vent en poupe malgré la concurrence

Alors que Nespresso multiplie les actions en justice pour protéger son système de dosettes de café, la filiale du géant alimentaire vaudois Nestlé n'en finit pas de croître. L'an dernier, la marque a pulvérisé le cap des 3 milliards de francs de ventes, à 3,2 milliards.

D'une année à l'autre, Nespresso affiche ainsi une croissance organique supérieure à 20%, selon le bilan annuel présenté à la mi- février par Nestlé.

Malgré une concurrence qui se renforce, ses capsules ont encore renforcé, à 19,7%, leur part du marché mondial dans le secteur du café portionné, avait relevé à cette occasion James Singh, directeur des finances de la multinationale veveysanne.

La marque Nespresso, leader de sa catégorie, a inauguré sa 215e boutique en fin d'exercice au cours d'une année ayant vu l'ouverture de 36 enseignes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!