Commerce: Denner voit ses ventes s'effriter en 2015
Actualisé

CommerceDenner voit ses ventes s'effriter en 2015

Le groupe explique la baisse de son chiffre d'affaires par la diminution des prix de plus de la moitié de son assortiment.

Les 488 succursales du groupe ont amélioré leur chiffre d'affaires de 0,3% à 2,23 milliards de francs, contrairement aux satellites.

Les 488 succursales du groupe ont amélioré leur chiffre d'affaires de 0,3% à 2,23 milliards de francs, contrairement aux satellites.

photo: Keystone

Denner a vu son chiffre d'affaires diminuer de 0,3% l'an dernier par rapport à l'exercice précédent, à 2,92 milliards de francs. Le discounter, filiale de Migros, estime avoir réalisé une «solide» performance dans un contexte de baisses de prix et de tourisme d'achat.

En ce qui concerne les magasins en propre, soit 488 succursales, le chiffre d'affaires présente en revanche une progression de 0,3% à 2,23 milliards de francs, a indiqué jeudi Denner. Il s'agit de la sixième hausse consécutive.

Après correction du renchérissement négatif de 1,6%, la croissance réelle du chiffre d'affaires des magasins en propre affiche un taux de 1,9%, précise le communiqué.

Les 292 satellites Denner ont pour leur part vu leur contribution au chiffre d'affaires total se contracter de 3,7% à 621 millions de francs, en raison de la fermeture de 14 magasins. Denner Express et Denner Partenaires, qui comprennent dix-sept magasins sous franchise, ont apporté 30 millions, soit une hausse de 11,1%.

Meilleure fréquentation

Denner explique la baisse du chiffre d'affaires par la diminution des prix de plus de la moitié de son assortiment (pour une baisse totale de 40 millions de francs), après la suppression du taux plancher de l'euro par la Banque nationale suisse (BNS) il y a un an.

«Malgré les importantes réductions de prix, nous avons réussi à maintenir notre chiffre d'affaires et donc gagné des parts de marché», se félicite le directeur général Mario Irminger, cité dans le communiqué.

«Cela montre que Denner peut réagir rapidement et convenablement à des événements inattendus», renchérit Dieter Berninghaus, directeur général du département commerce de la Fédération des coopératives Migros. Il estime ainsi que «l'entreprise suit une évolution solide.»

La fréquentation des 797 magasins du groupe - en propre, satellites et franchisés - a connu une hausse de 1,8%. Pour les premiers, elle s'est même élevée de 2,8%. Le nombre de succursales est par contre resté stable, puisque les 32 ouvertures ont compensé 32 fermetures. Le personnel a en outre augmenté, passant de 4070 à 4350. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion