Trafic de l'or: Dénonciation pénale à l'encontre d'Argor-Heraeus
Actualisé

Trafic de l'orDénonciation pénale à l'encontre d'Argor-Heraeus

Une dénonciation pénale contre l'entreprise suisse d'affinage Argor-Heraeus a été déposée auprès du Ministère public de la Confédération, a annoncé lundi l'ONG Trial.

Trial demande aux autorités suisses d'ouvrir une enquête.

Trial demande aux autorités suisses d'ouvrir une enquête.

L'entreprise est soupçonnée de blanchiment en raison du raffinage d'or pillé de RDC en 2004 et 2005. L'enquête menée par l'association suisse contre l'impunité Trial a permis de rassembler des preuves, a affirmé lors d'une conférence de presse à Genève l'avocat en charge de l'affaire Bénédict De Moerloose. Argor-Heraeus aurait raffiné entre 2004 et 2005 près de trois tonnes d'or pillé en République démocratique du Congo (RDC) par un groupe armé le Front nationaliste intégrationniste (FNI).

«Contrairement à ce que l'entreprise affirme, elle savait que l'or raffiné était d'origine criminelle», a déclaré l'avocat. Le directeur de Trial Philippe Grant a affirmé qu'«il est intolérable que les matières premières pillées continuent d'alimenter les guerres en toute impunité». Trial demande aux autorités suisses d'ouvrir une enquête, d'établir si une infraction a bel et bien été commise par la société et si, tel est le cas, de la sanctionner pour violation de l'article 305 bis du code pénal suisse. Basée à Mendrisio (TI), Argor-Heraeus est l'une des cinq plus grandes raffineries d'or de la planète. (ats)

Ton opinion