Actualisé

ZurichDépart du délégué aux questions masculines

Markus Theunert, préposé zurichois aux questions masculines, a donné sa démission moins d'un mois après son entrée en fonctions.

par
ela/ats
Markus Theunert.

Markus Theunert.

Aussitôt arrivé, aussitôt reparti. Le premier préposé suisse aux questions masculines n'aura pas régné longtemps: Markus Theunert était entré en fonctions le 1er juillet, son siège est déjà vacant.

Après bien des luttes pour une représentation des questions féminines et féministes au sein des institutions étatiques, le canton de Zurich avait surpris en inaugurant le premier bureau pour les questions masculines. Le job était taillé sur mesure pour Markus Theunert (39 ans), déjà fondateur de l'organisation faîtière des associations suisses de la condition paternelle. Sa tâche? Travailler pour le centre de l'égalité entre les hommes et les femmes.

Le désormais ex-«Monsieur Egalité» du canton venait de prendre son poste lorsqu'il a trébuché sur ce qui sera son premier et dernier faux pas: sa déclaration sur la présence de la pornographie à l'école. «Lobby masculin pour le porno à l'école» titrait la «NZZ am Sonntag» il y a une semaine. Il avait déclaré au nom de l'association Männer.ch qu'il ne devrait pas être punissable de montrer des films pornographiques à des moins de 16 ans si l'objectif est pédagogique. Malgré ses justifications et ses légitimations, Markus Theunert n'a pas réussi à convaincre.

Une double casquette qui sème le trouble

Selon les déclarations officielles du Département zurichois de la justice et de l'intérieur, son départ est dû à son double mandat, qui a provoqué des tensions et ne permettait plus de séparer les deux fonctions. La démission permet de rétablir clarté et crédibilité pour ce poste, premier du genre en Suisse.

Markus Theunert n'était pas disposé à renoncer à son mandat de président de l'organisation alémanique des hommes et des pères Männer.ch.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!