Bâle - Dépassé, le parc des otaries du zoo est critiqué
Publié

BâleDépassé, le parc des otaries du zoo est critiqué

Le bassin où évoluent les otaries du zoo rhénan est plus que centenaire. Les protecteurs des animaux dénoncent les conditions de détention des animaux.

par
ob/jbm
Le parc est triste et peu adapté aux otaries.

Le parc est triste et peu adapté aux otaries.

Oliver Braams

Dans un rapport publié récemment, la Protection suisse des animaux critique l’installation qui abrite les lions de mer du Zoo de Bâle. Dans un entretien avec «bz Basel», le directeur du Département de la faune bâlois, Samuel Furrer, affirme que l’enclos répond aux exigences légales minimales, même si le bassin est plus que centenaire. Il reconnaît que «les animaux n’ont pas la possibilité de recevoir des stimuli spécifiques à leur espèce».

Normalement, le bassin devrait être plus grand et plus profond. Il faudrait également des zones sablonneuses et des courants d’eau.

Directeur adjoint du Zoo de Bâle, Marc Riggenbach se défend: «Vieux, ne signifie pas nécessairement mauvais.» Le comportement des animaux est l’élément déterminant. «Nous constatons que nos otaries sont en bonne santé», déclare le responsable. «Il y a cent ans, la santé des occupants du bassin a été prise en compte avec une profondeur de trois mètres et des cachettes. Ce qui manque, c’est un coin séparé pour accueillir un mâle. Nous planchons sur des solutions pour y arriver car nous tenons à la présence de ces bêtes.»

Ton opinion