Nouvel album: Depeche Mode: «On a encore du jus!»
Actualisé

Nouvel albumDepeche Mode: «On a encore du jus!»

Les trois Anglais sortent un nouvel album, de très bonne facture, «Delta Machine». Entretien avec Andy Fletcher, bassiste et fondateur du mythique trio new wave.

par
Gabriel Lecomte
Le précédent disque, «Sounds of Universe», de Martin L. Gore, Dave Gahan et Andrew Fletcher (de g. à dr.) date de 2009.

Le précédent disque, «Sounds of Universe», de Martin L. Gore, Dave Gahan et Andrew Fletcher (de g. à dr.) date de 2009.

C'est peu dire que le retour des papes du new wave est un événement. Martin L. Gore (guitare, basse), Dave Gahan (chant) et Andrew Fletcher (synthé) ont livré une galette faisant la part belle à des sonorités typiques du trio. Les explications d'Andrew Fletcher.

«Delta Machine» démarre très electro puis devient beaucoup plus pop...

Je crois que tous nos disques sont un peu comme ça. On aime les changements d'ambiance dans un album. Le thème général de ce CD est le mélange de blues et d'electro, un peu comme on l'avait fait avec «Personal Jesus». Mais il faut souligner qu'il s'agit toujours d'un disque electro, agrémenté de quelques guitares. Il est aussi très minimaliste. Je trouve que notre précédent album était un peu trop dense.

A l'écoute des textes, Depeche Mode n'a jamais semblé aussi en paix. Parce que vous êtes libres de vos addictions et conflits internes?

Il faut faire attention quand on parle de conflits internes. Il n'y en a jamais vraiment eu dans le groupe. Dave Gahan était un peu amer parce qu'il était le leader de la formation mais n'écrivait pas de chansons. Aujourd'hui, il compose et va mieux. Il se sent beaucoup plus impliqué dans le groupe. Nous sommes tous plus heureux et cela se ressent dans notre écriture.

Vous êtes donc tous sur la même longueur d'onde?

On a tous des goûts différents. Dave a tendance à être plus rock, je suis plutôt pop et Martin aime l'electro bizarre. C'est cet amalgame qui fait Depeche Mode. Mais il faut que le courant passe toujours entre les membres d'un groupe pour qu'il puisse continuer à enregistrer de bons disques. Et le courant passe toujours entre nous.

Pourquoi dites-vous toujours que votre nouvel album est peut-être le dernier? Êtes-vous superstitieux ou pessimistes?

On ne dit pas ça parce qu'on pense que le groupe risque de se séparer. Nous sommes contents d'être toujours là et de sortir un bon disque mais on ne peut pas prévoir l'avenir. «Delta Machine» pourrait être notre dernier album mais ne le sera probablement pas. En ce moment, tout va bien dans le groupe mais la vie est imprévisible. Et oui, nous sommes pessimistes!

Vous sentez-vous vieux après 30 ans de carrière?

Non. Personnellement, je suis devenu un peu lent quand je joue au foot mais en ce qui concerne Depeche Mode, nous n'avons pas l'impression d'être des dinosaures au bout du rouleau. On a encore du jus!

Le marché du disque est en crise. Accordez-vous aujourd'hui plus d'importance aux tournées qu'aux albums?

Non, c'est 50-50, depuis toujours. Nos ventes sont toujours bonnes, en particulier notre back catalogue. Pour nous, les disques sont aussi lucratifs que les tournées. Mais il est vrai que pour d'autres, en particulier les petits groupes, la situation est terrible.

Quel est le tube de Depeche Mode qui cartonne le plus lors de vos concerts?

Il y a trois chansons que vous êtes garantis d'entendre à nos concerts : «Enjoy The Silence», «Personal Jesus» et «Never Let Me Down». Cette dernière est la plus populaire.

Suivez toute l'actualité de la musique et des festivals sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

«Delta Machine»

L'album est disponible dès le vendredi 22 mars 2013.

Ton opinion