Nyon (VD) - «Dépenses inappropriées» à la protection civile
Publié

Nyon (VD)«Dépenses inappropriées» à la protection civile

Un audit sur la gestion des finances à la PCi nyonnaise vient de révéler d’importants dysfonctionnements. L’ancienne direction est pointée du doigt.

par
lhu
Selon l’analyse, le canton de Vaud n’a toutefois pas subi de préjudices financiers.

Selon l’analyse, le canton de Vaud n’a toutefois pas subi de préjudices financiers.

SSCM / Julie Masson

Des frais de restaurations et d’alcool excessifs, une gestion du matériel boiteuse, une comptabilité bancale. Un audit sur le fonctionnement de la protection civile du district de Nyon (VD) a mis en évidence de nombreux manquements au sein de l’institution, a révélé «La Côte». Le rapport, commandé par le Conseil d’État vaudois, a été réalisé par le Contrôle cantonal des finances en septembre dernier, afin de faire la lumière sur la gestion de l’argent public par la PCi en 2019. Les conclusions, qui viennent d’être rendues publiques, sont accablantes. L’ex-commandant, Luc Mouthon, le comité de direction et le conseil intercommunal de l’Organisation régionale de protection civile sont notamment mis en cause.

Selon l’analyse, le canton de Vaud n’a toutefois pas subi de préjudices financiers. En revanche, des «dépenses inappropriées» ont fait l’objet d’un «financement inadéquat de la part des communes membres de l’association par le biais de leurs contributions», estime l’audit financier, cité par le journal. Luc Mouthon, déjà suspendu au moment des investigations, conteste les reproches à son encontre. C’est aussi le cas de Françoise Tecon-Hebeisen, qui a succédé à la présidence du comité de direction, après la démission de Christian Dugon.

Ton opinion