Suisse: Depuis janvier, les dépannages du TCS battent des records
Publié

SuisseDepuis janvier, les dépannages du TCS battent des records

Le Touring Club Suisse a vu le nombre de ses interventions augmenter en janvier et février. En cause: les chutes de neige jusqu’en plaine et le froid.

Les basses températures et les chutes de neige, parfois importantes, ont fait augmenter le nombre d’interventions en janvier et février.

Les basses températures et les chutes de neige, parfois importantes, ont fait augmenter le nombre d’interventions en janvier et février.

TCS

Les dépannages du Touring Club Suisse (TCS) sont en hausse depuis le début de l’année. Par rapport aux mois de janvier et février 2020, les interventions durant les deux premiers mois de cette année ont augmenté respectivement de 6,8% et 8%. La raison? La météo hivernale, marquée par de longues périodes de froid et par des chutes de neige jusqu’en plaine, parfois importantes, rapporte le TCS, dans un communiqué, mardi.

Durant l’hiver 2020/2021 – novembre à février – le service de dépannage du TCS a comptabilisé un total de 111’544 interventions. C’est 242 de moins qu’en 2020 à la même époque. La baisse du nombre d’interventions a été particulièrement forte les deux derniers mois de l’année.

«Les chiffres plus bas, particulièrement ceux de novembre 2020, pourraient être imputés au plus faible volume de trafic global de cette période, engendré par les restrictions imposées par le Conseil fédéral fin octobre en raison du Covid-19», avance le TCS.

La batterie, panne numéro 1

Depuis le début de 2021, le nombre de dépannages est toutefois reparti à la hausse, battant des records en janvier et février. Les conditions hivernales, en particulier le froid et les chutes de neige, ont fait souffrir les batteries des voitures, à la fois sur les véhicules à moteur thermique et électrique.

En janvier 2021, près de la moitié des pannes étaient liées à la batterie. Des problèmes de pneus ou de système de verrouillage du véhicule sont également des causes fréquentes de pannes, rapporte l’association genevoise.

Cet hiver, les patrouilleurs ont été appelés deux fois plus souvent pour dépanner un véhicule électrique qu’au cours de l’hiver précédent. Le nombre de pannes sur des e-voitures enregistré par le TCS est en constante augmentation, conséquence directe de la demande pour ce type de véhicules, en pleine croissance.

(comm/egr)

Ton opinion