Depuis minuit, l'Europe n'a (presque) plus de frontière
Actualisé

Depuis minuit, l'Europe n'a (presque) plus de frontière

Berne. Depuis aujourd'hui, grâce aux accords de Schengen, il n'y a plus de frontière en Europe.

«Vous pouvez désormais voyager sur 4000 kilomètres de Tallinn en Estonie à Lisbonne au Portugal, sans aucun contrôle frontalier», s'est enthousiasmé hier le premier ministre slovaque Robert Fico. Avec le chancelier autrichien Alfred Gusenbauer, ils ont scié ensemble une barrière douanière au poste de Berg-Petrzalka, puis sablé le champagne sous un grand drapeau européen décoré du slogan «Noël sans frontières».

Depuis minuit, quelque 400 millions d'Européens partagent le même espace de libre circulation. La levée des contrôles douaniers sera dûment célébrée pendant trois jours dans les huit pays de l'Est qui rejoignent l'espace Schengen en même temps que l'île de Malte.

Et la Suisse? Berne prévoit l'adhésion à l'espace Schengen pour novembre 2008, mais celle-ci pourrait être retardée en raison de l'absence de ratification de la part de la Belgique, la Grèce et la République tchèque, mais aussi en raison de l'Euro 2008 de football. En juin, en effet, aucun test ne pourra être mené, car tous les systèmes de surveillance seront utilisés pour les engagements policiers durant la compétition.

Le peuple suisse avait accepté par 54,6% des voix l'adhésion à l'espace Schengen en 2005.

(mme/ats)

Ton opinion