Violences en boîte: Derdiyok risque jusqu'à dix ans de prison

Actualisé

Violences en boîteDerdiyok risque jusqu'à dix ans de prison

L'international suisse Eren Derdiyok devra vraisemblablement répondre de coups et blessures devant une cour du canton de Zurich.

par
Côme Gallet
Les faits remontent à avril 2009.

Les faits remontent à avril 2009.

A 22 ans, le joueur du Bayer Leverkusen est dans de sales draps. En avril 2009, il a été impliqué dans une rixe l'opposant à un client dans une boîte de nuit de Zurich. A l'époque, Eren Derdiyok avait nié les faits. Le ministère public zurichois a néanmoins ouvert une instruction contre l'ex-attaquant du FC Bâle pour blessures graves. En cas de condamnation, il risque une peine allant de 180 jours-amendes à dix ans de prison. Derdiyok aurait fracassé une bouteille sur le crâne d'un jeune sportif de combat. La victime n'aurait plus qu'une vision de 10% à l'œil gauche.

Pour Robert Breiter, juriste de l'Association suisse de football, «Eren Derdiyok est toujours sélectionnable et le restera. Sauf, évidemment, s'il écope d'une peine de prison ferme.» L'organisme appelle à dissocier les affaires privées de celles liées au football. «L'éventuelle sanction doit plutôt être donnée par les clubs, ajoute Robert Breiter. Ce sont eux les principaux employeurs.»

De son côté, l'entraîneur-adjoint de la Nati assure n'avoir eu aucune discussion sur le sujet avec Ottmar Hitzfeld. S'il «déplore» la bagarre, Michel Pont s'étonne que Derdiyok soit impliqué: «Je suis surpris que cela tombe sur lui, c'est un garçon charmant qui n'a jamais causé de problèmes en équipe nationale, que ce soit sur ou en dehors du terrain.»

Pas de sanction sur le terrain

Le règlement de l’Association suisse de football (ASF) ne stipule pas qu’un joueur condamné par la justice doit être exclu de l’équipe nationale. Même chose pour les clubs. Dans l’affaire du FC Thoune, où plusieurs personnes avaient abusé d’une supportrice de 15 ans, l’ASF n’avait sanctionné aucun joueur. Mais 9 individus ont été condamnés pour actes sexuels avec un enfant.

Ton opinion