Meurtre de George Floyd - Derek Chauvin jugé pour une autre affaire de violences policières
Publié

Meurtre de George FloydDerek Chauvin jugé pour une autre affaire de violences policières

L’agent de police, condamné à 22 ans de prison pour avoir tué l’Afro-Américain George Floyd, est accusé d’avoir frappé un ado de 14 ans et maintenu son genou sur son cou en 2017.

Derek Chauvin n’a jamais reconnu ses torts dans la mort de George Floyd.

Derek Chauvin n’a jamais reconnu ses torts dans la mort de George Floyd.

AFP

Le policier condamné pour le meurtre de l’Afro-Américain George Floyd a plaidé non coupable jeudi dans un autre dossier de violences qu’il est accusé d’avoir infligées à un adolescent de 14 ans en 2017.

Troublantes similarités

Derek Chauvin, qui purge une peine de 22 ans et demi de prison pour avoir étouffé le quadragénaire noir, a comparu par vidéo devant un juge fédéral dans ce dossier distinct, mais qui présente de troublantes similarités.

Selon l’acte d’accusation, l’agent blanc de 45 ans, dont 19 au service de la police de Minneapolis, a violé les droits constitutionnels du garçon lors de son interpellation en septembre 2017.

via REUTERS

«Sans justification légale, il a pris l’adolescent par la gorge et l’a frappé à plusieurs reprises à la tête avec une torche», puis «il a maintenu son genou sur le cou et le haut du dos de l’adolescent allongé à plat ventre, menotté et n’offrant pas de résistance», selon le document.

C’est dans la même posture qu’il a été filmé le 25 mai 2020, agenouillé sur le cou de George Floyd. La vidéo, devenue virale, avait suscité d’immenses manifestations contre le racisme et les violences policières dans le monde entier.

Plusieurs arrestations

En amont de son procès devant la justice de l’État du Minnesota, les procureurs locaux avaient dressé la liste de plusieurs arrestations lors desquelles Derek Chauvin avait exercé une pression déraisonnable sur le cou du suspect, preuve selon eux d’un «mode opératoire».

Aucune n’avait jusque-là fait l’objet de sanction ou de poursuite.

Derek Chauvin n’a jamais reconnu ses torts dans la mort de George Floyd, assurant avoir suivi les procédures en vigueur dans la police pour maîtriser un suspect récalcitrant.

(AFP)

Ton opinion