Fusion de communes: Dernier jour de la plus petite commune du Valais
Actualisé

Fusion de communesDernier jour de la plus petite commune du Valais

Martisberg, 19 habitants, vit mardi ses dernières heures. Dès mercredi, son nom disparaît de la liste des communes du canton. La fusion avec sa voisine Betten crée la nouvelle commune de Bettmeralp.

La fusion entre les deux communes du demi-district de Rarogne oriental a été acceptée par près de 80% des votants lors d'un scrutin populaire en août 2012. La décision a été avalisée par le Grand Conseil en février 2013, malgré une série de critiques.

Le Parlement cantonal aurait souhaité une fusion de plus grande envergure. La nouvelle commune comptera 439 habitants. Malgré ses efforts pour encourager les fusions de communes, le Valais dénombre encore 32 municipalités de moins de 500 habitants.

Depuis 2000, le canton a injecté 60 millions de francs pour son programme d'encouragement à la fusion des communes. Leur nombre est passé de 163 à 134 à compter du 1er janvier 2014. Plusieurs parlementaires ont émis des doutes sur la viabilité à long terme de communes de moins de 500 habitants.

Rivalités inter-communales

Une fusion plus large autour de Martisberg a capoté en raison de la rivalité entre communes. Reste que cette fusion avec Betten est la dernière à bénéficier du programme d'encouragement de l'Etat.

Plus symboliquement, cette fusion permet de mettre le Valais germanophone sur pied d'égalité avec le Valais francophone. Les deux parties du canton compteront désormais 67 communes. Mais le Haut-Valais demeure minoritaire avec 25,6% de la population, une proportion en constante diminution.

Dès mercredi, le Valais aura une nouvelle plus petite commune. Le titre revient à Bister, 33 habitants, située dans le même district que Martisberg. Trois autres communes valaisannes auront encore moins de 100 habitants: Niederwald (47), Blitzingen (75) et Zwischbergen (80). (ats)

Ton opinion