Actualisé

Guy LalibertéDerniers préparatifs avant le décollage du touriste de l'espace

La fusée russe Soyouz qui doit emmener le milliardaire canadien Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil, et deux astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS) a été en mise en position de tir lundi sur le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, en vue de son décollage mercredi.

Transportée lentement par un train, la fusée blanche est sortie de son usine de montage pour gagner le pas de tir baptisé «Départ de Gagarine». C'est de là que le Soviétique Youri Gagarine avait décollé en 1961 pour devenir le premier homme dans l'espace. Des dizaines de proches, amis et responsables de l'agence spatiale russe se sont réunis devant l'usine d'assemblage avant l'aube pour assister au départ de la fusée vers la rampe de lancement.

Guy Laliberté a déboursé 35 millions de dollars (24 millions d'euros) pour réserver sa place dans la capsule Soyouz et passer 12 jours à bord de l'ISS. Une telle visite payante ne devrait pas se reproduire de sitôt. La station ne devrait pas en effet accueillir de nouveau touriste de l'espace ces prochaines années, car les Etats-Unis vont bientôt stopper leurs vols de navettes et les fusées russes, qui seront le seul moyen d'accéder à l'ISS, auront alors sans doute d'autres priorités.

Guy Laliberté a décidé de faire ce voyage «pour s'amuser, mais surtout pour réaliser un rêve d'enfant», a souligné à Baïkonour sa petite amie, Claudia Barilla, qui a assisté à la sortie de la fusée de son usine.

«Dans ma vie, j'ai fait beaucoup de choses amusantes, folles et aventureuses, mais c'est vraiment la plus grande aventure dans laquelle je me suis jamais embarqué», a déclaré l'intéressé à l'Associated Press lundi. «Je ne suis pas un scientifique, un docteur ou un ingénieur. Je suis un organisateur, un homme de spectacle et un créateur.»

Le Canadien, âgé de 50 ans, entend marquer les esprits durant son excursion spatiale. Le fondateur du Cirque du Soleil a ainsi emporté des nez de clown pour l'équipage. Plus sérieusement, il compte utiliser son voyage pour attirer l'attention sur les problèmes d'eau de la planète.

«J'emporte un texte qui sera délivré à la planète Terre (...) pour créer une prise de conscience sur la situation de l'eau», a-t-il expliqué récemment à la Cité des étoiles, le centre d'entraînement des cosmonautes russes, près de Moscou. La lecture de ce message depuis l'espace fera partie de plusieurs spectacles organisés dans 14 villes dans le monde à partir du 9 octobre. L'ancien vice-président américain Al Gore, le chanteur Peter Gabriel et le groupe U2 ont annoncé leur participation à l'événement.

Laliberté doit décoller mercredi à 7h14 GMT de Baïkonour en compagnie du cosmonaute russe Maxim Souraïev et de l'astronaute américain Jeffrey Williams. Ils devraient atteindre l'ISS après deux jours de vol.

Ce sera la troisième fois que l'expérimenté Williams, 51 ans, se rend dans l'ISS alors que Souraïev fera là son premier vol spatial. Les deux hommes resteront dans la station pendant 169 jours.

De son côté, Guy Laliberté reviendra sur Terre en octobre avec le cosmonaute russe Guennadi Padalka et l'astronaute américain Michael Barratt, qui séjournent dans l'ISS depuis mars. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!