Sursee (LU): Des abeilles reines de la détection de haschisch

Actualisé

Sursee (LU)Des abeilles reines de la détection de haschisch

Le Lucernois Silvan Kaufmann a formé un escadron d'abeilles à rechercher de la drogue. La police se montre pourtant assez sceptique.

par
Katja Schlegel/jbm

«Mes abeilles réagissent dès que, dans l'air, elles sentent l'odeur de cannabis ou de haschich», déclare Silvan Kaufmann.

Pour son travail de maturité, ce jeune apiculteur amateur de Sursee a entraîné avec succès 70 insectes comme abeilles «sniffeuses».

Des parfums de marijuana et de nourriture sont présentés en même temps aux abeilles. «Par la suite, lorsqu'on leur fait sentir une odeur de cannabis, elles s'attendent à être nourries et commencent à dérouler leur trompe», dit Silvan Kaufmann. Cette réaction peut être détectée au moyen d'un appareil électronique spécialisé. Les odeurs utilisées pour dresser les insectes importent peu.

Ainsi des essais sont également en cours actuellement en Croatie pour faire détecter des explosifs, de l'héroïne ou encore pour dépister des denrées alimentaires avariés à ces peu coûteuses ouvrières.

Le taux de réussite lors des tests avec de la marijuana est d'environ 70%, selon le bachelier de 19 ans. Il est convaincu que ses abeilles pourraient aussi être utilisés par la police. «Pour des contrôles à l'aéroport par exemple», propose Silvan Kaufmann.

Jusqu'à présent, les autorités suisses montrent un intérêt modérée pour les petites enquêtrices antidrogue. Urs Wigger, porte-parole de la police cantonale lucernoise, trouve l'idée intéressante: «Nous misons plutôt sur nos chiens renifleurs de drogue.»

Ton opinion