Des abribus pris pour cible
Actualisé

Des abribus pris pour cible

LAUSANNE – La vision de vitres brisées aux arrêts des transports publics laisse envisager des week-ends fort mouvementés.

En raison d'une convention entre les TL et la société d'afichage SGA, cette dernière est en charge des abribus. «Le vandalisme est constant et cyclique, souligne le directeur Bernard Delevey. C'est souvent lié aux excès de fin de semaine. Des endroits sont plus sensibles que d'autres, surtout au centre-ville. Alors que dans des quartiers dits à risque, on rencontre peu de problèmes. Nous déposons plainte à chaque dégât constaté.» Son collaborateur Gilbert Henrioud chiffre à 34 le nombre de vitres cassées en 2006 en ville, «à notre charge! Une vitre et sa pose coûtent 600 fr., précise-t-il. Les vacances et les fêtes sont propices aux incivilités: les auteurs sont souvent des gamins de 12 à 14 ans.»

(fnd)

Ton opinion