Valais: Des «actes citoyens» pour aider la police
Actualisé

ValaisDes «actes citoyens» pour aider la police

La police cantonale félicite un Valaisan dont l'attitude exemplaire a permis d'arrêter dimanche un gros consommateur de haschisch.

par
comm
Un fumeur de hasch a pu être arrêté grâce à un «acte citoyen.

Un fumeur de hasch a pu être arrêté grâce à un «acte citoyen.

Le 14 novembre, vers 7h, l'intervention d'un citoyen de Viège a permis à la police valaisanne d'interpeller un Allemand de 27 ans peu après qu'il ait tenté de voler un véhicule à Viège.

Lors d'une perquisition au domicile du malfaiteur, les pandores ont eu la surprise de découvrir que l'homme était, outre un voleur raté de voiture, un gros consommateur de drogue. Ils ont saisi chez lui 2,5 kg de marijuana et 5 grammes de haschisch.

Selon la police valaisanne, interrogée par «20 minutes», l'homme n'était «a priori pas un dealer» et les 2,5 kg d'herbe qu'il possédait étaient destinés à sa consommation personnelle.

Pisté par un citoyen

Retour sur cette arrestation. Alors qu'il regagnait son domicile, samedi soir, le jeune Allemand, domicilié en Suisse, a tout d'abord volé un vélo dans la région de Naters et s'est déplacé jusqu'à Viège.

Parvenu dans cette ville, il a abandonné son cycle qui était endommagé et a tenté de voler une voiture dans le secteur de «Grosseya». Il a pénétré dans l'auto qui n'était pas verrouillée, en espérant y trouver les clefs. N'étant pas parvenu à ses fins, il a quitté les lieux à pied.

Le propriétaire du véhicule, témoin de la scène, a aussitôt informé la police. Etant donné que le malfaiteur prenait la fuite, le Viégeois l'a suivi au moyen d'un vélo tout en informant la police de l'emplacement du suspect, ce qui a permis ensuite de procéder à son interpellation puis de le placer en détention préventive sur ordre du Juge d'instruction du Haut-Valais.

Dénoncer mais ne pas intervenir soi-même

«La Police cantonale salue ce type d'actes citoyens qui permet de lutter contre la criminalité. La sécurité est l'affaire de tous! Il est à relever que de plus en plus de citoyens transmettent d'importantes informations à la Police cantonale, via le numéro d'urgence 117» communique-t-elle.

«L'attitude de ce témoin est exemplaire. Il est parvenu, sans intervenir, ce qui aurait pu le mettre en danger, à indiquer à notre centrale d'engagement les informations ayant permis une arrestation rapide par l'une de nos patrouilles» s'est félicité Renato Kalbermatten, porte-parole.

Ton opinion