Zurich: Des activistes protestent contre l'évacuation d'un bâtiment
Actualisé

ZurichDes activistes protestent contre l'évacuation d'un bâtiment

Quelque 80 personnes ont occupé jeudi soir une école vide à Zurich.

Emmenées par un collectif qui donne des cours à des sans-papiers, elles réagissaient ainsi à l'évacuation d'un autre bâtiment le même jour. Elles ont finalement quitté les lieux après des négociations avec la police et le futur propriétaire.

Aucune plainte ne sera déposée contre les occupants, a déclaré vendredi à l'ATS Marc Caprez, porte-parole du département municipal des écoles. Les personnes concernées n'ont commis que des dégâts mineurs, a-t-il précisé.

Le collectif a ouvert son «Ecole autonome de Zurich» (ASZ) en août dernier dans un bâtiment inoccupé du quartier d'Unterstrass. Il donnait des cours d'allemand et d'informatique à des sans-papiers. La ville tolérait l'occupation jusqu'à présent, mais la police a évacué le bâtiment jeudi.

Les autorités ont invoqué le fait que les occupants ont tiré un circuit électrique illégal. Cet élément aurait constitué un danger pour les écoliers d'un établissement scolaire situé à côté du bâtiment occupé.

Critique

Une personne avait déjà reçu une décharge électrique avec cet équipement mis en place de manière non professionnelle. Le bâtiment doit être démoli l'été prochain pour céder la place à une nouvelle construction destinée à une crèche.

L'ASZ reproche aux autorités de ne pas avoir respecté des accords passés avec elle. La ville lui avait promis en septembre un circuit électrique provisoire. Mais cet équipement n'a pas été mis en place.

Dans un communiqué diffusé jeudi soir, les activistes ont demandé à la police de laisser l'école vide à l'ASZ afin que ses cours pour sans-papiers puissent se poursuivre. Le bâtiment sera toutefois remis en état ces prochains mois pour accueillir une école spécialisée après les vacances d'été, a indiqué Marc Caprez.

(ats)

Ton opinion