Vernier: «Des ados dealent en plein jour»
Actualisé

Vernier«Des ados dealent en plein jour»

Des habitants des Libellules se disent excédés par les deals et les noubas qui se déroulent en toute impunité.

«Des bandes d'ados et de jeunes adultes se livrent au trafic de drogue en pleine journée et en toute impunité.» Excédé, un habitant a décidé de relever le numéro de plaques d'une Golf GTI customisée appartenant au dealer présumé. Mais l'immatriculation est inconnue du Service des autos. S'agit-il donc d'une fausse plaque?

Reste que le voisinage est au bord de la crise de nerfs. «Presque tous les jours et tous les soirs, le centre du quartier est envahi par une faune extrêmement bruyante», se désole un habitant des Libellules dont l'appartement surplombe l'endroit. Par ailleurs, un locataire a transformé son box de parking en bar. «Il achète des bières en grande quantité à l'épicerie pour les revendre ensuite.»

Dans le quartier, ils sont peu à oser témoigner. «Les gens ont peur», avoue un autre riverain. «Nous sommes conscients des problèmes, réagit Yvan Rochat. Mais il y a aussi une réelle dynamique sociale qui n'est pas à négliger.» Le maire de Vernier ne se voile pas la face pour autant. «Les abus doivent être signalés, poursuit-il. Malheureusement, les affaires de deal ou de violence sont du ressort de la police.»

Cette dernière ne reste pas les bras croisés. «Nous privilégions le dialogue, témoigne son porte-parole, Philippe Cosandey. Pour le reste, nous patrouillons régulièrement et intervenons lorsque l'on nous appelle.»

Didier Tischler

Ton opinion