04.05.2020 à 18:52

Covid-19

Des aides à Swiss et Edelweiss sous condition

Le National a accepté lundi par 116 voix contre 77 les garanties bancaires de 1,275 milliard de francs pour Swiss et Edelweiss.

Le gouvernement propose que les fonds garantis par la Confédération ne soient utilisés que pour les infrastructures suisses.

Le gouvernement propose que les fonds garantis par la Confédération ne soient utilisés que pour les infrastructures suisses.

Keystone/archive/photo d'illustration

Les conditions auxquelles les compagnies aériennes Swiss et Edelweiss devraient être soumises pour obtenir des crédits ont été longuement débattues ce lundi.

Outre le soutien à Swiss et Edelweiss, le Conseil fédéral sollicite aussi un crédit d'engagement de 600 millions pour les entreprises connexes travaillant sur les aéroports nationaux. Les conditions posées par le Conseil fédéral pour cette aide ont été considérées comme insuffisantes par le camp rose-vert.

Le gouvernement propose qu'aucun dividende ne puisse être versé et que les fonds garantis par la Confédération ne soient utilisés que pour les infrastructures suisses. C'est un bon compromis vu l'importance du secteur aérien pour l'économie suisse, a estimé le ministre des finances Ueli Maurer. L'argent ne sera pas dépensé à l'étranger, a-t-il rassuré.

Propositions plus strictes

Par 130 voix contre 66, le National a néanmoins ajouté des exigences en matière environnementale non contraignantes. Le versement des crédits devrait être subordonné au fait que les objectifs climatiques du Conseil fédéral fassent l'objet d'un contrôle et soient développés dans le cadre de la future collaboration avec les compagnies aériennes.

Pas convaincus, les Verts et le PS ont émis des propositions encore plus strictes. Le National n'a pas voulu d'un engagement formel des bénéficiaires en faveur d'une réduction des gaz à effet de serre, l'introduction d'une taxe sur les billets d'avion, le développement de carburants synthétiques, une réduction des vols intérieurs ou l'interdiction des licenciements.

Les Vert'libéraux ont tenté en vain de conditionner l'aide à des investissements permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro. L'UDC a fait passer par 98 voix contre 89 et 8 abstentions une demande visant à obliger les compagnies aériennes à rembourser les agences de voyage pour les vols annulés avant le 30 septembre. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!