Apple: Des apps corrompues sur les App Store

Actualisé

AppleDes apps corrompues sur les App Store

Les boutiques en ligne de la firme de Cupertino semblent mettre à disposition certains programmes qui ne fonctionnent pas. Un problème de chiffrement en serait la cause.

par
man
Certaines mises à jour ne sont pas fonctionnelles.

Certaines mises à jour ne sont pas fonctionnelles.

Depuis quelques heures, l'App Store et le Mac App Store semblent proposer certaines applications et mises à jour inutilisables sur les appareils. Le bug, qui serait lié à un problème de chiffrement des applications, a d'abord été mis en lumière par Marco Arment, le développeur de la populaire application Instapaper. Il explique avoir reçu un nombre important de plaintes d'utilisateurs faisant état d'un problème de plantage de son logiciel lorsqu'il est lancé sur les appareils, alors qu'ils venaient de télécharger une dernière mise à jour sur l'App Store d'Apple. Pourtant, assure le développeur, le code qu'il avait fourni était tout à fait fonctionnel.

D'autres développeurs se sont également aperçus du dysfonctionnement qui corrompt certaines applications une fois mises à disposition des consommateurs sur la boutique en ligne. Ainsi, des titres comme Angry Birds Space HD Free, GoodReader, Pair ou Flick Soccer ont subi le même sort. Mais le problème ne toucherait pas toutes les boutiques d'applications. Marco Arment a par exemple remarqué que les utilisateurs américains et anglais avaient été concernés par le souci de chiffrement, mais pas les utilisateurs de l'App Store australien.

Apple n'a pas communiqué sur le sujet et le développeur conseille à ses pairs d'attendre quelques jours avant de distribuer une nouvelle mise à jour de leurs applications, au risque de s'attirer la foudre des utilisateurs.

Mise à jour: Apple a annoncé jeudi soir avoir corrigé le problème. En pratique, le logiciel qui permettait de rendre accessibles les applications lors d'un achat sur l'App Store, les rendaient inutilisables. La firme a expliqué que le dysfonctionnement n'a touché qu'«un petit nombre d'utilisateurs», rapporte le site AllThingsD.

Ton opinion