Actualisé 22.11.2016 à 16:53

Plainpalais (GE)

Des arbres cachent l'autre enjeu du vote dominical

La Ville de Genève se prononcera ce dimanche 27 novembre sur l'aménagement de la plaine et de son marché.

de
Jérôme Faas
Labattage darbres malades cet automne sur la plaine de Plainpalais a envenimé les débats.

Labattage darbres malades cet automne sur la plaine de Plainpalais a envenimé les débats.

Keystone

On l'oublierait presque vu l'hystérie entourant, à Genève, tout dossier mettant en jeu des arbres: le scrutin de dimanche ne se limite pas au sort des végétaux de la plaine. Les électeurs de la Ville se prononceront sur la dernière étape de la rénovation du lieu. Voici les conséquences du vote.

En cas de oui

Si ce projet à 8 millions est accepté, le chantier débutera le 15 janvier, assure Rémy Pagani, conseiller administratif. Il s'agit de refaire l'espace bordant l'avenue Henri-Dunant, là où vit le marché. Des bancs, des fontaines, des bornes fournissant eau et électricité aux commerçants et des lampadaires seront installés. Le sol sera refait. Des fosses élargies y seront forées pour accueillir, à terme, de nouveaux arbres. «Les 44 qui restent aujourd'hui seront déplacés ailleurs sur la plaine et au bord de l'Arve.» Durant les travaux, le marché ira du côté de l'avenue du Mail.

En cas de non

Si le refus triomphe, c'est le grand flou: «Il va falloir interpréter ce vote», juge l'élu. Car le non des référendaires signifie «on ne touche à aucun arbre», et celui du PS «on coupe tout et on réalise le projet initial (ndlr: le sujet soumis au vote est un compromis)». Pour trancher, Rémy Pagani s'en remettra au Conseil municipal. «Je ne vois pas comment m'en sortir autrement.» Quoi qu'il arrive, dit-il, la requalification du marché sera menée, «car personne ne la conteste. Mais dans les deux cas, cela coûtera plus cher et prendra plus de temps.»

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!