Montreux (VD) – Abattage d’arbres: ils menacent la sécurité des piétons et des écoliers
Publié

Montreux (VD)Des arbres menaçant la sécurité des piétons et des écoliers seront abattus

La Municipalité de Montreux va, courant novembre, éliminer et remplacer une série d’arbres gravement malades qui pourraient blesser des passants.

Un tilleul à proximité d’une école inquiète particulièrement les autorités locales.

Un tilleul à proximité d’une école inquiète particulièrement les autorités locales.

20 minutes/François Mélillo

À la suite d’une expertise menée par une entreprise spécialisée, sept arbres malades et potentiellement dangereux devront être abattus rapidement pour des raisons de sécurité, dans la commune de Montreux (VD). Concrètement, il s’agit de quatre marronniers, deux micocouliers et d’un tilleul à petites feuilles.

Les premiers, situés le long de l’avenue Eugène-Rambert à Clarens (VD), sont attaqués par des champignons lignivores, qui envahissent leurs tissus. Les arbres ne disposent plus de bois assez sain pour subvenir à leurs besoins, menaçant ainsi la sécurité des piétons. Pour mémoire, la chute d’un marronnier sur la voie publique au mois de juillet dernier avait entraîné l’abattage d’urgence de deux sujets de la même essence.

Risques de chute importants

Le tilleul, sis à la rue du Collège à Clarens, présente également un état de santé qui menace piétons et usagers de la route. Même si cela est difficilement visible à l’œil nu, la couronne du sujet est fragmentée et celui-ci présente une feuillaison clairsemée et de petite taille. La vigueur et l’état physiologique de l’arbre sont mauvais. Localisé à proximité d’une école, l’arbre constitue un vrai danger, les risques de chute étant importants.

Sur l’avenue des Alpes, deux micocouliers sont fragilisés par des agents pathogènes qui envahissent leurs racines et remontent jusqu’à leurs collets. Cela entraîne un affaiblissement progressif de leur stabilité. Situés sur un axe routier très fréquenté, les arbres devront être abattus rapidement.

Les abattages interviendront courant novembre. La plantation d’arbres de la même essence d’une hauteur minimale de 2m50 compensera ces abattages.

(Comm./XFZ)

Ton opinion

15 commentaires