Coupe du monde: Des audiences de folie à travers le monde, moins en Europe

Publié

Qatar 2022Des audiences de folie à travers le monde, moins en Europe

Le Mondial 2022 de football a beau être «boycotté» par une partie de la Vieille Europe, le reste de la planète a bien moins de scrupules à se planter devant la télévision et à vibrer pour sa sélection respective.

par
Robin Carrel
Le Smithfield Hall de New York.

Le Smithfield Hall de New York.

AFP

Quand la Fédération internationale communique en période de Coupe du monde, ce n'est pas souvent pour annoncer des mauvaises nouvelles. Elle a même une certaine tendance à plastronner de façon régulière. Cette fois, sa communication concerne les audiences TV à travers le monde et c'est vrai que certains chiffres sont impressionnants.

Au Japon par exemple, le match contre le Costa Rica (0-1) de la 2e journée de la phase de poules a drainé une moyenne de 36,37 millions de téléspectateurs. C'est 10 millions de plus que lors de la victoire d'entrée face à l'Allemagne et 74% mieux que la moyenne enregistrée il y a quatre ans en Russie.

La Corée du Sud elle aussi a connu des scores records. Plus de 11 millions de Coréens se sont massés sur les canapés pour le match d'ouverture face à l'Uruguay (0-0). C'est presque le double de ce qui avait été comptabilisé au Brésil en 2014 et 18% mieux qu'en 2018. USA-Angleterre (0-0) a de son côté rassemblé 19,65 millions de personnes devant la FOX aux Etats-Unis et la partie Argentine-Mexique (2-1) a attiré près de 21 million de fans chez le voisin mexicain (67,9% d'audience).

Au Mexique, on s’arrange des fois comme on peut.

Au Mexique, on s’arrange des fois comme on peut.

AFP

Enthousiasme plus mitigé en Europe

En Europe, les audiences constatées ne sont pas des plus extraordinaires. Comme en Espagne par exemple, où la partie entre la Roja et l'Allemagne (1-1) a scotché devant le petit écran deux tiers des gens qui avaient leur TV allumée. Cela fait environ 12 millions de personnes, pour un pays d'environ 47 millions d'âmes. 

Le choc Allemagne-Espagne a pour sa part été suivi par 17 millions de personnes chez nos voisins du Nord sur la chaîne de télévision ZDF, la semaine dernière. Mais de ça, la FIFA n’a pas parlé dans son communiqué. Parce que sur 83 millions d'habitants, c’est très décevant. De nombreux Allemands boycottent ce Mondial et le premier match de la «Mannschaft» contre le Japon (1-2) avait enthousiasmé moins de 10 millions de personnes.

En France, la communication de la FIFA se gargarise d'une audience moyenne de 11,6 millions de personnes lors de la partie contre le Danemark (2-1). Le pic, dans les dernières minutes de la rencontre et le but libérateur de Mbappé a flirté avec les 15 millions de personnes. La missive oublie que tant au niveau des téléspectateurs que des parts de marché, ces chiffres sont en baisse. D'autant plus que les pubs et autres diffusions en public sont décomptées depuis peu, ce qui n'était pas le cas dans un passé récent.

Mais pas partout sur le vieux continent

Au Portugal en revanche, la rencontre face à l'Uruguay (2-0) a enregistré des chiffres jamais vus pour un match de Coupe du monde. Ils étaient 5,35 millions de Lusitaniens à avoir assisté à au moins une minute de cette partie. Pas loin de la moitié de la population du pays et 69,5% des gens devant leur écran y étaient pour le football!

Aux Pays-Bas, près des trois quarts des téléspectateurs ont vu Cody Gakpo marquer contre l'Equateur (1-1). C'est le meilleur total à la TV néerlandaise en 2022. La FIFA s'est aussi félicitée que le record du Mondial 2018 était battu. Bon, les «Oranje» n'y étaient pas, mais quand même..

Participez à notre concours quotidien

À chaque jour son lot de surprises. Au total, plus de 100 cadeaux d’une valeur de plus CHF 20’000 sont à portée de clic. Tentez votre chance pour gagner des PS5, des iPhone 14, des ballons officiels de la Coupe du monde, un home cinéma et pleins d’autres cadeaux.

Ton opinion

88 commentaires