Belgique: Des autoroutes bientôt plongées dans le noir?

Actualisé

BelgiqueDes autoroutes bientôt plongées dans le noir?

Réduire l'éclairage de plus en plus de tronçons autoroutiers de Wallonie pour économiser: l'idée serait dans les cartons du ministère des Travaux publics belge…

par
jmh
De nouveaux tronçons non éclairés et/ou un élargissement des horaires de coupure du courant sur les autoroutes belges sont les possibilités évoquées par le ministère wallon des Travaux publics. (photo: AFP)

De nouveaux tronçons non éclairés et/ou un élargissement des horaires de coupure du courant sur les autoroutes belges sont les possibilités évoquées par le ministère wallon des Travaux publics. (photo: AFP)

Les finances de la région wallonne ne sont pas au beau fixe. Et ce, depuis quelques années. Pour tenter de juguler cette situation, toutes les idées sont les bienvenues. La dernière en date: éclairer de moins en moins les autoroutes wallonnes. Une idée pas si nouvelle que ça, puisque déjà en application depuis le 1er janvier 2008. Une mesure efficace, puisque depuis six ans, le gouvernement wallon réalise des économies de plusieurs millions d'euros annuels sur ce poste de dépense.

Carlo Di Antonio, ministre des Travaux publics, cité par Sudpresse, indique qu'une réflexion est en cours pour «amplifier l'extinction de l'éclairage autoroutier». Et le ministre de préciser, qu'à l'heure actuelle, «toutes les options sont sur la table».

Pour rappel, les autorités wallonnes coupent l'éclairage sur certains tronçons d'autoroute entre 0h30 et 5h30, soit «une économie annuelle de 16 GWh, ce qui représente une économie évaluée à 2 millions d'euros par an», rappelle Carlo Di Antonio. Une décision qui inquiète les associations de sécurité routière qui craignent notamment une hausse des nombres d'accidents de la route. Ces dernières rappellent notamment que les trous présents sur certaines parties des autoroutes wallonnes, associés à un éclairage moins présent et éventuellement à des excès de vitesse et/ou une consommation d'alcool ou de stupéfiants pourraient constituer un cocktail détonant.

Ton opinion