Actualisé 05.04.2006 à 07:28

Des avions de la CIA ont atterri à Genève

Des vols secrets de l'Agence centrale de renseignements américaine (CIA) ont atterri à Genève et à Zurich, affirme Amnesty International.

Les Etats-Unis, pour dissimuler leurs activités illicites, se sont servis de compagnies privées et de sociétés bidon. Ces pratiques ne permettent pas de savoir combien de personnes ont été détenues en secret ou torturées dans le cadre de la guerre contre le terrorisme. A Berne, l'Administration fédérale n'a pas souhaité commenter les allégations d'Amnesty International.

Les services secrets américains affrètent des avions privés par l'intermédiaire de sociétés bidon, dénonce l'organisation dans un rapport publié aujourd'hui. Un de ces avions, un Gulfstream V, surnommé «l'express de Guantánamo», aurait atterri deux fois à Genève, selon AI.

L'avion, qui a servi à transférer l'imam Abou Omar d'Allemagne en Egypte après son enlèvement à Milan par les services secrets américains, aurait aussi transité à plusieurs reprises par la Suisse. AI a obtenu des enregistrements de vol pour six avions, de septembre 2001 à septembre 2005, auprès de l'administration fédérale des Etats-Unis. Les témoignages recueillis recoupent le rapport du Suisse Dick Marty, chargé par le Conseil de l'Europe d'enquêter sur les prisons secrètes de la CIA, affirme AI.

Interrogé, le Ministère public de la Confédération (MPC) n'a pas souhaité réagir hier. «Une enquête est en cours sur des survols, mais par sur des atterrissages», précise son porte-parole, Hansjürg Mark Wiedmer. Le MPC n'exclut pas une enquête «s'il existe des soupçons d'actes criminels punissables selon le droit suisse, et devant un tribunal suisse». Silence également au Département fédéral des affaires étrangères. Fin février, la Suisse avait assuré qu'elle n'avait trouvé aucune trace d'activité illégale américaine sur son territoire.

(ert/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!