10.04.2019 à 20:52

FootballDes banderoles pour dire à Forte d'aller se faire voir

En colère, les fans du club de Grasshopper ont fait comprendre au nouveau coach qu'ils ne le portaient pas dans leur cœur.

de
Sport-Center
1 / 4
«Tu n'es pas digne de GC.» Tel est le message passé par certains supporters du club zurichois à Uli Forte, entraîneur rappelé pour tenter d'empêcher la relégation de la première équipe en Challenge League.

«Tu n'es pas digne de GC.» Tel est le message passé par certains supporters du club zurichois à Uli Forte, entraîneur rappelé pour tenter d'empêcher la relégation de la première équipe en Challenge League.

«Tu ne seras jamais valorisé par nous.» Les fans de Grasshopper reprochent au coach fraîchement engagé d'avoir quitté le club pour répondre aux sirènes de Young Boys en 2013.

«Tu ne seras jamais valorisé par nous.» Les fans de Grasshopper reprochent au coach fraîchement engagé d'avoir quitté le club pour répondre aux sirènes de Young Boys en 2013.

«Uli, va te faire foutre!» Difficile d'être plus clair.

«Uli, va te faire foutre!» Difficile d'être plus clair.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un groupe de supporters de GC mécontents ont accroché des banderoles devant le campus de l'équipe la plus titrée de Super League et devant la maison d'Uli Forte, en région zurichoise. On pouvait y lire des messages très clairs: «Tu n'es pas digne de GC», «Tu ne seras jamais valorisé par nous» ou encore «Uli, va te faire foutre».

Pourquoi cette haine contre l'entraîneur âgé de 44 ans? Parce qu'il a été rappelé en catastrophe pour entraîner les Sauterelles en cette fin de championnat et tenter de leur faire quitter la lanterne rouge pour éviter la relégation en Challenge League. Une mission positive pour le club qui n'a pour autant pas fait l'unanimité. Voici six ans, Uli Forte était déjà entraîneur de Grasshopper. Après une saison difficile sous la conduite de Ciriaco Sforza, Forte avait mené le «Rekordmeister» zurichois à la 2e place du championnat et avait même remporté la Coupe de Suisse face à Bâle.

Mais au terme de cette unique saison 2012-2013, l'entraîneur avait filé comme un voleur pour répondre aux sirènes de Young Boys. «C'est vrai que mon départ avait été abrupt, a admis Forte, interrogé par «Blick». Je reconnais avec le recul avoir commis une erreur. La manière de faire n'était pas la bonne. Et je peux comprendre la colère de certains fans et je m'en excuse auprès d'eux. Mais si c'était à refaire, je recommencerais sans hésiter. Ce que les gens ne savent pas, c'est que j'avais rencontré ma future épouse à Berne. Je ferais juste en sorte de mieux communiquer.

Le premier des huit matches qu'il reste à GC pour se sauver dans l'élite aura lieu à Bâle. Quel accueil réservera le public zurichois en déplacement à Uli Forte? Réponse samedi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!