Genève - Des bijoux de la fille de Napoléon vendus 1,5 million de francs
Publié

GenèveDes bijoux de la fille de Napoléon vendus 1,5 million de francs

Des bijoux sertis de diamants et de saphirs ayant appartenu à Stéphanie de Beauharnais, fille adoptive de Napoléon, ont été vendus pour 1,5 million de francs à Genève.

Les boucles d’oreilles en saphirs et en diamant datent du début du 19e siècle.

Les boucles d’oreilles en saphirs et en diamant datent du début du 19e siècle.

AFP

Des bijoux ornés de saphirs et diamants ayant appartenu à la fille adoptive de Napoléon ont été vendus mercredi aux enchères à Genève pour 1,5 million de francs suisses, dépassant largement les estimations de Christie’s.

Les neuf bijoux, proposés à la vente en lots séparés, étaient restés dans la même famille depuis qu’ils avaient été offerts à la fille adoptive de Napoléon, Stéphanie de Beauharnais, à l’occasion de son mariage au Palais des Tuileries en 1806.

«Il y a eu une très forte demande de la part de collectionneurs du monde entier», a déclaré le commissaire-priseur Max Fawcett, aux journalistes, sans révéler les noms des acheteurs.

Alors que la Suisse a récemment assoupli ses mesures de restriction liées au Covid, une vingtaine d’enchérisseurs et spectateurs étaient présents dans la salle, ainsi qu’une vingtaine de représentants de la maison britannique chargés de prendre les enchères au téléphone.

200 ans de la mort de Napoléon

Les bijoux étaient proposés à la vente à l’occasion de la commémoration en mai des 200 ans de la mort de Napoléon. Les neuf pièces, dont un diadème, un collier, une paire de boucles d’oreilles, deux pendentifs et broches ainsi qu’une bague et un bracelet, étaient proposés en lots individuels. Les experts avaient estimé le total à 430’000 francs suisses.

Le total des bijoux avait tout d’abord été estimé à 430’000 francs.

Le total des bijoux avait tout d’abord été estimé à 430’000 francs.

AFP

Le diadème a été adjugé au marteau 420’000 francs suisses, alors qu’il était estimé entre 140’000 et 250’000 francs suisses. Un total de 38 saphirs originaires de Ceylan ont été utilisés pour créer cette parure au début des années 1800.

Outre leur valeur historique, ces bijoux d’une grande finesse ont également une valeur intrinsèque en raison de leur bleu naturel, alors qu’habituellement les saphirs subissent un traitement thermique pour en accentuer la couleur.

Plusieurs lots historiques

Parmi les lots historiques proposés par la maison d’enchères figurait également une importante couronne en saphir de Marie II, reine du Portugal (milieu du 19e siècle), sertie au centre d’un remarquable saphir de Birmanie. Estimée 170’000-350’000 CHF, son prix s’est envolé à 1,77 million de francs suisses, frais de vente compris.

Parmi les multiples pierres précieuses proposées à la vente par Christie’s, un diamant blanc rectangulaire de 100,94 carats (estimé 12-18 millions USD), baptisé «Le Spectacle», taillé dans un diamant brut de 207,29 carats découvert en 2016 en Yakoutie (Sibérie orientale), a été cédé pour près de 11 millions de francs (prix au marteau).

(AFP)

Ton opinion