Actualisé 04.07.2020 à 18:24

Jordanie

Des bracelets électroniques pour surveiller les gens en quarantaine

Des mesures strictes ont été prises samedi à l’égard des personnes arrivant dans le pays. Après deux semaines d’isolement, elles devront encore rester deux semaines en quarantaine. Et celle-ci sera contrôlée.

Un bracelet électronique (image prétexte) permet de vérifier qu’une personne ne quitte pas le lieu où elle est assignée. Ce système est utilisé par de nombreux pays pour des peines de prison légères: les gens sont par exemple autorisés à aller travailler mais doivent ensuite rentrer chez eux et ne pas en sortir. Sinon, le système déclenche une alarme.

Un bracelet électronique (image prétexte) permet de vérifier qu’une personne ne quitte pas le lieu où elle est assignée. Ce système est utilisé par de nombreux pays pour des peines de prison légères: les gens sont par exemple autorisés à aller travailler mais doivent ensuite rentrer chez eux et ne pas en sortir. Sinon, le système déclenche une alarme.

AP/KEYSTONE

Les autorités jordaniennes ont introduit samedi l'usage de bracelets électroniques pour le traçage des personnes censées observer une quarantaine chez elles, dans le cadre des mesures prises pour stopper la propagation du coronavirus. La Jordanie impose une quarantaine de 14 jours à toutes les personnes arrivant dans le pays, dans des hôtels désignés à cet effet à Amman et dans la région de la mer Morte (50 km à l'ouest de la capitale).

Après ces deux semaines d’isolement, ces personnes doivent ensuite observer une nouvelle quarantaine de 14 jours chez elles. Ces personnes-là seront munies d'un bracelet électronique qui permettra aux autorités de s'assurer qu'elles respectent les restrictions.

«On a commencé à utiliser le bracelet électronique samedi pour les personnes devant observer une quarantaine à domicile, après une période d'isolement de 14 jours dans les lieux désignés à cet effet», a déclaré samedi Nazir Obeidat, porte-parole du Comité national d'épidémiologie, à la télévision nationale. Il a souligné que la quarantaine à domicile, à laquelle devront se soumettre les personnes concernées, est «également d'une durée de 14 jours, comme mesure de prévention face à la propagation du nouveau coronavirus».

Déjà plus de 1100 contaminations

Les autorités annoncent tous les jours de nouveaux cas de contamination parmi les Jordaniens de retour de l'étranger et placés en quarantaine. La Jordanie, qui a imposé des mesures de confinement strictes peu après l'irruption de la pandémie dans la région, a officiellement recensé 1147 cas de contamination au nouveau coronavirus, dont 10 décès.

Les autorités ont allégé les mesures de confinement, tout en imposant l'usage de masques de protection et de gants dans la plupart des lieux publics, sous peine d'amendes.

Le roi Abdallah II a appelé mardi les Jordaniens à se préparer pour «une deuxième vague possible» de l'épidémie «qui n'est pas encore terminée».

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
23 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Diana

05.07.2020 à 19:15

À cause de l'incompétence de nos gouvernements On se retrouve. Pénaliser privé de liberté Et à la merci de l' OMS et de Bill Gates. Et de tous et Big Pharma quelle honte

Chris

05.07.2020 à 17:10

Absolument délirant ❗️Manipulation totale, reveillez-vous bon sens ❗️

Bip Bip

05.07.2020 à 01:54

Ce bracelet électronique sera plus facilement applicable dans l'UE et en Suisse pour les personnes atteintes du Covid-19 pour les surveiller que nos chers trafiquants de drogue qui se baladent comme bon leur semble et où ils veulent, faute de place en prison.