Actualisé 08.05.2008 à 20:07

Des cancres des droits de l'homme épinglent la Suisse

Le Conseil des droits de l'homme
a critiqué la Suisse hier. En cause, les étrangers et le suicide des jeunes.

Cuba, la Chine et plusieurs pays d'Asie et d'Afrique qui épinglent la Suisse pour sa gestion des droits humains. L'exercice un brin surréaliste s'est joué hier lors de l'examen périodique universel auquel Berne a accepté de se soumettre. Cuba a notamment pointé la Suisse du doigt sur la question du suicide des jeunes, car la Suisse affiche l'un des taux les plus élevés du monde.

L'Allemagne a aussi relevé l'inaction des pouvoirs publics. Dans l'atmosphère feutrée des salons onusiens, la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey s'est contentée de reconnaître que «la Suisse connaît un taux de suicide plus élevé que la moyenne internationale». L'ambassadeur d'Algérie a recommandé à la Confédération de prendre des mesures pour combattre la xénophobie.

L'Egypte a relevé que l'on observait une augmentation des tendances racistes. Le Sénégal et la Côte d'Ivoire ont critiqué l'arbitraire du traitement des dossiers des demandeurs d'asile, ainsi que la possibilité de faire des tests ADN pour accélérer les procédures. Des ONG se sont engagées à ce que les recommandations de l'ONU soient suivies d'effet.

Martial Messeiller

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!