Covid-19 en Suisse – Des cantons ferment des centres de test jugés «peu sérieux»
Publié

Covid-19 en SuisseDes cantons ferment des centres de test jugés «peu sérieux»

Plusieurs centres privés de test Covid-19 hors hôpitaux, pharmacies ou cabinets médicaux ont été fermés en Suisse alémanique pour manque de respect des conditions légales.

(Image prétexte)

(Image prétexte)

Getty Images

En pleine effervescence de la Saint-Sylvestre, le 31 décembre, le canton de Soleure a fermé de force le centre de test de la société zougoise Safetest SA, rapporte la «SonntagsZeitung». Les autorités ont justifié cette fermeture par le fait que «les conditions légales pour l’exploitation du centre de test n’étaient plus remplies».

Le centre de la même entreprise à Olten a également dû être fermé la semaine dernière. Le plus grand fournisseur de tests avait de plus déjà dû fermer des centres dans les cantons de Bâle-Ville, Argovie et Nidwald.

Manque d’hygiène et résultats trop tardifs

Pour la petite histoire, le centre de Nidwald de Safetest SA présentait d’importants défauts de qualité dans les procédures de test et de certification, mais aussi dans les mesures d’hygiène. Ce à quoi se sont ajoutés des résultats livrés en retard, ou à la mauvaise personne.

C’est le canton d’Argovie qui semble prendre les mesures les plus sévères contre les centres de test peu sérieux. Il a déjà retiré douze autorisations d’exploitation à différents prestataires qui effectuaient des tests en dehors des locaux de pharmacies, de médecins et d’hôpitaux.

«Dans la plupart des cas, l’expertise ou l’encadrement professionnel requis n’ont pas pu être prouvés. Dans quelques cas, les locaux concernés n’étaient pas adaptés», explique le porte-parole du département de la santé publique.

Pas d’autorisation d’exercer

Dans tous les cas, les prestataires privés ont enfreint les directives des autorités sanitaires cantonales. Dans les cantons de Zurich et de Thurgovie, par exemple, la personne responsable n’avait pas d’autorisation d’exercer la médecine.

À noter que les associations de pharmaciens avaient déjà mis en garde l’été dernier contre le manque de sérieux et le cafouillage des tests dans certains centres.

3,5 millions de chiffre d’affaires hebdomadaire

Les tests Covid-19 constituent un énorme business. Entre juillet 2020 et juin 2021, des prestations d’un montant de 776 millions de francs ont été facturées à la Confédération, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Dans la seule semaine du 27 décembre au 2 janvier derniers, 312’162 tests PCR et 96’364 tests rapides antigéniques ont été effectués dans toute la Suisse.

Et ça rapporte: les centres de dépistage touchent ainsi 36 francs par test antigénique rapide, soit un chiffre d’affaires hebdomadaire de 3,5 millions de francs. Les tests PCR sont moins lucratifs, car le travail est plus important et le montant de l’indemnisation plus faible selon le laboratoire. De nombreux centres ne proposent d’ailleurs que des tests antigéniques rapides, mais pas toujours avec la rigueur requise.

(ewe)

Ton opinion

35 commentaires