Actualisé 12.08.2008 à 14:22

trafic ferroviaireDes cartes postales pour attirer l'attention sur Gléresse (BE)

Les conseillers nationaux reçoivent ces jours un courrier un peu particulier.

Il leur parvient sous forme de cartes postales qui illustrent avec ironie les problèmes engendrés par la ligne CFF à une seule voie à Gléresse (BE), sur la rive nord du lac de Bienne.

En adressant ces cartes postales aux politiciens, l'association www.tunneldegleresse.ch entend rappeler l'urgence de construire un tunnel de deux kilomètres à double voie à Gléresse. Ce sont quelque 250 trains Intercity, régionaux et marchandises qui traversent ce village chaque jour, a relevé mardi cette association.

«Par cette action, nous voulons confronter les politiciens à ce problème», a expliqué Ruedi Hartmann, directeur de l'association seeland.biel/bienne. «En lançant cette action de cartes postales, nous voulons nous faire entendre au Conseil national».

Les quatre différentes cartes postales portent l'inscription «Le bonjour de Gléresse». Sur l'une, l'on voit un train Intercity rouler à quelques mètres des habitations. Une autre qualifie Gléresse de «Mecque des amateurs du chemin de fer». Ce tronçon est le seul à ne comporter qu'une voie sur l'axe reliant le Léman et le lac de Constance.

Débat au National

La commission des finances du Conseil national s'est opposée en juillet à l'extension ultérieure du réseau ferroviaire, ZEB2, qui comprend réalisation du tunnel de Gléresse. Elle recommande donc à la commission compétente, celle des transports, de freiner de nouveaux projets d'infrastructure des transports publics. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!