Grisons: Des centaines de festivaliers malades

Actualisé

GrisonsDes centaines de festivaliers malades

Un grand nombre de clubbers, qui s'étaient rendu à un festival goa à Zernez (GR), souffrent d'une grippe intestinale. Une quarantaine d'entre eux ont dû se faire soigner sur place.

par
Olivia Fuchs
Tous les ans, le Burning Mountain attire des milliers de festivaliers à Zernez (GR).

Tous les ans, le Burning Mountain attire des milliers de festivaliers à Zernez (GR).

Le festival de musique électronique, Burning Mountain à Zernez (GR), a attiré près de 6'500 fans de musique goa le weekend dernier. Mais la soirée de samedi à dimanche a tourné au drame pour certains clubbers. Une quarantaine d'entre-eux ont passé la nuit aux toilettes. Ils souffraient d'une grippe intestinale.

Mais sur Facebook, les internautes évoquent un chiffre beaucoup plus haut de victimes. Ils seraient une centaine en réalité, dont certains ont dû se faire hospitaliser. Sur le web, ont dénonce les mauvaises également des conditions d'hygiène exécrables. Seuls 28 WC ont été installés.

«Les toilettes débordaient, l'hygiène était vraiment mauvaise. Ce qui a foutu en l'air l'ambiance décontractée. C'est scandaleux», témoigne Tina Schmitter de l'organisation indépendante pour une consommation responsable de drogues, Eve&Rave. D'autres mettent en cause la qualité de l'eau potable. «Toutes les personnes qui ont bu de l'eau gratuite distribuée sont tombés malades. Burning Mountain nous a empoisonné», raconte un internaute.

Les organisateurs du festival, eux, déclinent toute responsabilité: «L'eau potable mise à disposition était propre. Ce lien est injustifié, car nombreux sont ceux qui ont bu l'eau de la rivière.»

Selon le chimiste cantonale des Grisons, Matthias Beckmann, la nourriture pourrait également être en cause: «Des bactéries comme les salmonelles ou les campylobacter se transmettent par la nourriture.»

Pour l'année prochaine, les organisateurs veulent installer davantage de toilettes et engager un inspecteur des denrées alimentaires, écrit «20 Minuten».

Ton opinion