Actualisé 17.01.2013 à 14:32

Télécoms

Des changements à la tête de Sunrise

Après avoir passé près de trois ans à la tête de Sunrise, Oliver Steil quitte le numéro deux suisse des télécommunications avec effet immédiat, son contrat étant arrivé à échéance.

Oliver Steil est arrivé en fin de contrat.

Oliver Steil est arrivé en fin de contrat.

Dominik Koechlin, président du conseil d'administration de l'opérateur, «remercie Oliver Steil pour son engagement pendant presque trois ans». Libor Voncina assiste depuis septembre 2012 aux séances du conseil et a donc déjà acquis une bonne connaissance de l'entreprise, ajoute-t-il.

Dominik Koechlin souligne qu'au cours des derniers trois ans le résultat opérationnel s'est amélioré de plus de 15%. Dans le même temps, le nombre de clients pour la téléphonie mobile a crû de 300'000 à près de 1,2 million.

«Pour asseoir son succès, Sunrise doit devenir une entreprise qui fait vivre à ses clients et collaborateurs la meilleure expérience possible dans tous les domaines», déclare le nouveau patron, cité dans le communiqué.

Oliver Steil avait débuté sous l'ancien propriétaire de Sunrise, le groupe danois TDC. Contacté par l'ats, il n'a pas souhaité commenter son départ, mais estime dans le communiqué qu'après «la phase de croissance des années précédentes c'est le moment idéal pour passer la main».

Croissance ralentie après neuf mois

Dans un contexte de concurrence toujours plus vive, Sunrise a annoncé fin octobre une importante restructuration, avec à la clé 140 licenciements. Le plan d'économies touche tous ses secteurs d'activités, y compris les points de vente.

Après neuf mois, la croissance a ralenti. La société zurichoise a tout de même dégagé un résultat d'exploitation (EBITDA) en hausse de 5,1% à 489,3 millions de francs et accru ses ventes de 5,9% à 1,54 milliard, à la faveur de l'intégration de NextiraOne (Suisse).

L'été dernier, l'opérateur historique Swisscom a lancé une offensive en matière de structures tarifaires dans la téléphonie mobile. Son dauphin a dû réagir à court terme à une politique mettant les prix sous pression.

En outre, la mise en oeuvre du réseau mobile de la dernière génération LTE (Long Term Evolution) s'est révélée très coûteuse. Pour l'achat de fréquences, mises aux enchères, Sunrise devra débourser 504 millions de francs, bien plus que ses concurrents.

Ambitions du propriétaire

Le nouveau propriétaire de Sunrise cherche pour sa part à rentabiliser son investissement. Le fonds britannique CVC Capital Partners, qui a acquis l'opérateur voici plus de deux ans, a pour ambition à terme de l'introduire en Bourse.

Libor Voncina dispose d'une grande expérience du secteur des télécommunications à l'international, indique Sunrise. Il a dirigé pendant cinq ans l'opérateur KPN Group Belgium, filiale belge du groupe néerlandais KPN et, auparavant, Telekom Slovenija.

Agé de 49 ans, le nouveau patron d'origine slovène a occupé des fonctions de direction au sein de Avaya, Lucent Technologies et IBM. Ingénieur en électricité de formation, il est également titulaire d'un master de l'institut lausannois IMD, précise le communiqué. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!