Gastronomie: Des chefs s'invitent à bord de l'Orient Express
Publié

GastronomieDes chefs s'invitent à bord de l'Orient Express

L'opération «la Table Orient Express» propose les menus de Yannick Alléno et Yann Couvreur dans le train mythique.

Ce repas d'exception coûtera 530 euros (578 francs) par personne.

Ce repas d'exception coûtera 530 euros (578 francs) par personne.

photo: Keystone

Des dîners orchestrés par les chefs Yannick Alléno et Yann Couvreur seront servis à partir de mai dans deux voitures restaurées du mythique train Orient Express, lors de luxueux voyages de trois heures depuis Cannes, Paris et Bordeaux.

Du 3 au 28 mai, ce restaurant éphémère fera un aller-retour entre Cannes et Menton, au moment du Festival de cinéma. Trente-huit convives peuvent être accueillis à chaque voyage dans ces voitures, moyennant un prix de 530 euros par personne.

Le menu cannois, imaginé par le chef trois étoiles Yannick Alléno et le chef pâtissier Yann Couvreur, en cinq services, comprend notamment un consommé de homard, un céleri iodé aux graines de caviar, une cassolette de langoustines, une poularde et un «écrin meringué aux fraises» en dessert.

63 soirées disponibles

L'opération, baptisée «la Table Orient Express», fera ensuite escale à Paris, pour des voyages entre la gare de l'Est et Epernay, en Champagne, du 1er juin au 16 juillet. Elle s'achèvera à Bordeaux, du 20 au 30 juillet, avec des voyages vers Pauillac et Arcachon.

C'est de Paris qu'était parti l'Orient Express le 4 octobre 1883, pour un premier aller-retour vers Constantinople de 3094 km en moins de deux semaines.

Au total, 63 soirées sont ouvertes à la réservation, dans deux voitures appartenant à la société Orient Express, filiale de la SNCF, qui ont été révisées et restaurées à Clermont-Ferrand. Joyau de la période Art Déco, le train légendaire qui a arrêté de circuler en 1977, a été décoré par des grands noms comme René Prou et René Lalique.

Saint-Pierre, homard et caviar

Par ailleurs, le Venice Simplon-Orient-Express, marque exploitée sous licence par le groupe Belmond qui reverse des royalties à la SNCF, fait appel à une autre toque étoilée, Guy Martin, dans une opération distincte.

Ce dernier se joint pour la saison de printemps au chef Christian Bodiguel qui tient les cuisines du train. Des «menus plus légers» seront proposés à bord dès jeudi, comprenant notamment un filet de Saint-Pierre avec purée de céleri et courgettes au cumin, des médaillons de homard et caviar Osciètre. Le boeuf charolais s'associe à de la truffe et une purée de brocoli.

Le Venice Simplon-Orient-Express opère depuis 1982 des voyages à travers l'Europe de mars à novembre, pour un prix à partir de 2'511 euros par personne, dans une cabine double, incluant les repas à bord. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion