Environnement: Des chercheurs de l’EMPA ont pu mesurer des émissions de CFC
Publié

EnvironnementDes chercheurs de l’EMPA ont pu mesurer des émissions de CFC

Le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (EMPA) a participé à deux études internationales pour mesurer les émissions de CFC-11 émises depuis l’est de la Chine.

par
Comm/smk
La station de surveillance Gosan située sur l’île de Jeju en Corée du Sud, qui fait partie du réseau de surveillance AGAGE, a été utilisée dans l’étude pour quantifier les émissions de la Chine.

La station de surveillance Gosan située sur l’île de Jeju en Corée du Sud, qui fait partie du réseau de surveillance AGAGE, a été utilisée dans l’étude pour quantifier les émissions de la Chine.

KMA/NIMA

Des chercheurs de l’EMPA participant à deux études internationales ont démontré que les émissions de CFC-11 ont fortement baissé après un pic observé voici deux ans. Leurs analyses atmosphériques ont été publiées jeudi dans la revue «Nature», annonce le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche.

Le CFC-11 est l’un des nombreux produits chimiques chlorofluorocarbonés (CFC) autrefois largement utilisés dans les réfrigérateurs et les mousses isolantes. Ce puissant gaz à effet de serre avait connu un retour au premier plan en 2018 suite à une production crapuleuse suspectée dans l’est de la Chine.

Les émissions de CFC-11 ont fortement augmenté dans le nord-est de la Chine entre 2008 et 2012, particulièrement dans les provinces du Shandong et du Hebei. Elles ont ensuite diminué à partir de 2019.

Les émissions de CFC-11 ont fortement augmenté dans le nord-est de la Chine entre 2008 et 2012, particulièrement dans les provinces du Shandong et du Hebei. Elles ont ensuite diminué à partir de 2019.

EMPA

«Si les émissions étaient restées aux niveaux significativement élevés que nous avons trouvés, il aurait pu y avoir un retard, peut-être de plusieurs années, dans le rétablissement de la couche d’ozone», a déclaré Luke Western, de l'université de Bristol, coauteur de l’une des études.

La production de CFC-11 a été interdite au niveau mondial en 2010 dans le cadre du protocole de Montréal. Ce traité international historique a imposé l’élimination progressive des substances appauvrissant la couche d’ozone.

Ton opinion