Tessin: Des chihuahuas maltraités en attendant d'être vendus
Actualisé

TessinDes chihuahuas maltraités en attendant d'être vendus

Les autorités ont sauvé des chiots et des chats entrés sans autorisation en Suisse et détenus dans des conditions déplorables.

par
jbm

En collaboration avec la police, le vétérinaire cantonal tessinois, Tullio Vanzetti, a confisqué la semaine passée neuf chiots chihuahuas et sept chats persans. Ces animaux avaient été importés illégalement de République tchèque. Leur propriétaire les détenait dans des conditions déplorables, enfermés dans deux petites pièces, apprend-t-on dans le Tages-Anzeiger.

Selon les premières investigations, les chiens étaient au nombre de seize au départ de Tchéquie. Quelques-uns n'ont pas survécu au transport et d'autres ont déjà été vendus. Une plainte a été déposée contre les deux personnes qui ont organisé ce trafic pour maltraitance envers des animaux et importation illégale.

Les enquêteurs ont été mis sur la piste de cette «mafia des animaux» grâce à la dénonciation d'un acheteur. «Sans cela, il aurait été très difficile de remonter la filière», ajoute Tullio Vanzetti.

De plus, les chiots n'étaient pas encore vaccinés contre la rage. Une maladie qui, rappelons-le, est également dangereuse pour l'homme.

Plein d’animaux vendus sur le Net

La tentation est grande de succomber aux yeux doux d’un petit chien ou de tout autre animal mis en vente sur un site internet. D’autant plus que, souvent, les tarifs sont nettement plus bas qu’en Suisse. Quand l’animal arrive dans notre pays, il n’y a pas que la TVA dont il faut s’acquitter: les vaccins ont rarement été effectués, rappellent les autorités.

Ton opinion