Chine: Des chiots à la merci d'une machine attrape-peluches

Publié

ChineDes chiots à la merci d'une machine attrape-peluches

Triste affaire de maltraitance ou obscure opération de communication? Une vidéo publiée la semaine dernière sur Twitter inquiète fortement les défenseurs des animaux.

par
joc

Les images, publiées la semaine dernière sur Twitter par un activiste des droits des animaux, sont surréalistes. La vidéo, visiblement tournée dans une ville chinoise, montre des petits chiots enfermés dans une machine attrape-peluches. Après plusieurs essais infructueux, un homme parvient à mettre le grappin sur l'un d'entre eux. Et il a l'air content.

Sur la machine, on peut lire l'inscription: «Que quelqu'un me ramène à la maison.» Daniel Schneider, qui a publié la vidéo le 9 mai, semblait penser qu'elle avait été tournée au Japon. Il a rapidement été corrigé par une foule d'internautes ayant reconnu l'écriture et le langage chinois. «Certains chiots dans ce jeu sont vrais. C'est quoi ce bor***. Partagez», a écrit l'activiste. Comme l'explique le «Daily Mail», on sait encore peu de choses sur ces images. Quelques twittos se demandent d'ailleurs si les animaux sont vraiment réels.

Un expert en machine attrape-peluches qui a visionné la vidéo se demande s'il ne s'agit pas d'une opération publicitaire. Chen Zhitong, qui gagne en moyenne 1000 prix par mois en pratiquant son activité préférée, affirme que la Chine n'a pas pour habitude de mettre de vrais chiens dans ces machines. Le spécialiste ajoute cependant qu'il lui est déjà arrivé de voir des crabes ou des homards vivants dans des attrape-jouets.

En 2017, une vidéo du même genre, montrant un homme essayer d'attraper de véritables chats avec un grappin, s'était finalement avérée être une publicité. Quoi qu'il en soit, la PETA exhorte les autorités chinoises à tirer cette affaire au clair.

Ton opinion