Syrie: Des civils fuient un fief de l'EI
Actualisé

SyrieDes civils fuient un fief de l'EI

Des milliers d'habitants de Minbej quittait mardi la ville, avant l'arrivée de la coalition kurdo-arabe.

1 / 150
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Keystone
Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Keystone
Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Keystone

Des milliers de civils fuyaient mardi la ville syrienne de Minbej, contrôlée par les djihadistes du groupe Etat islamique (EI), à l'approche des combattants d'une coalition kurdo-arabe, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Le nombre de résidents était estimé à environ 20'000 dans cette localité de la province d'Alep.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les Etats-Unis, «ont avancé dans la nuit à moins de 5 km de Minbej à partir du nord», a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Les SDF s'étaient auparavant approchées lundi soir à 2 km de la périphérie nord de la ville et à 7 km sur le front de l'est.

Civils autorisés à fuir

L'EI «a commencé à autoriser les civils à fuir vers l'ouest, alors qu'il interdisait jusqu'à présent quiconque de quitter la ville», a indiqué M. Abdel Rahmane. Il a précisé que des «milliers» d'habitants avaient déjà pris la fuite, alors que les djihadistes tenaient leurs positions pour défendre la ville.

Le nombre de résidents était estimé à environ 20'000 dans cette localité de la province d'Alep. En 2011, elle comptait 120'000 habitants, tous sunnites, dont une majorité d'Arabes, un quart de Kurdes, et une petite minorité de Turkmènes.

Couper l'axe vers la frontière turque

L'objectif des SDF est de prendre Minbej pour couper l'axe que l'EI utilise pour faire transiter hommes, armes et argent de la frontière turque - à une trentaine de km plus au nord - vers son fief de Raqa.

Selon les Etats-Unis, quelque 3000 combattants arabes et 500 Kurdes participent à cette bataille, soutenus par des frappes aériennes de la coalition internationale anti djihadiste.

Les FDS mènent parallèlement une offensive au nord de Raqa et vers la ville de Tabqa, sur laquelle avancent aussi l'armée syrienne appuyée par les Russes. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion