Actualisé

De la vie ailleursDes «cochons miniatures» dans l'espace

Des oursons d'eau, voyageant à bord de la sonde lunaire israélienne qui s'est écrasée en avril dernier, pourraient survivre sur la lune durant trente ans.

par
lhu
1 / 5
Envoyés dans une sonde lunaire israélienne en avril dernier,  ces invertébrés microscopiques pourraient être encore vivants malgré le crash de lappareil, estiment les scientifiques.

Envoyés dans une sonde lunaire israélienne en avril dernier, ces invertébrés microscopiques pourraient être encore vivants malgré le crash de lappareil, estiment les scientifiques.

Ces animaux miniatures, ressemblant fortement à des cochons, font partie des espèces les plus résistantes au monde. Ils peuvent survivre à une chaleur de 150 degrés ou à une congélation totale.

Ces animaux miniatures, ressemblant fortement à des cochons, font partie des espèces les plus résistantes au monde. Ils peuvent survivre à une chaleur de 150 degrés ou à une congélation totale.

Pour Nova Spivack, lun des experts qui a participé à leur envoi sur la lune,« les tradigrades sont parfaits pour aller dans lespace. Ils sont microscopiques, multicellulaires et représentent lune des formes de vie les plus durables sur terre. Leurs chances de survie sont extrêmement grandes. »

Pour Nova Spivack, lun des experts qui a participé à leur envoi sur la lune,« les tradigrades sont parfaits pour aller dans lespace. Ils sont microscopiques, multicellulaires et représentent lune des formes de vie les plus durables sur terre. Leurs chances de survie sont extrêmement grandes. »

Des invertébrés microscopiques, connus sous le nom «d'oursons d'eau» pourraient mener une vie paisible sur la lune. Envoyés dans une sonde lunaire israélienne en avril dernier, ils pourraient être encore vivants malgré le crash de l'appareil, estiment les scientifiques.

Ces animaux miniatures, ressemblant fortement à des cochons, font partie des espèces les plus résistantes au monde. Ils peuvent survivre à une chaleur de 150 degrés ou à une congélation totale. Pour Nova Spivack, l'un des experts qui a participé à leur envoi sur la lune, «les tardigrades sont parfaits pour aller dans l'espace. Ils sont microscopiques, multicellulaires et représentent l'une des formes de vie les plus durables sur terre. Leurs chances de survie sont extrêmement grandes.»

Des «cochons» très résistants

Lors d'une expérience menée il y a 12 ans, les oursons d'eau sont devenus les premières créatures à survivre dans l'espace.

Selon Francisco Diego Quintana, professeur de physique à l'University College de Londres, «ils pourraient vivre une trentaine d'années sur la lune». Mais le scientifique met en garde contre les dangers de ces expériences. Envoyer de nouvelles espèces dans l'espace pourrait déranger des formes de vie déjà présentes et plus anciennes. «Si nous commençons à les contaminer, cela peut devenir un problème majeur.»

Des micro-animaux de moins d'un millimètre

Les tardigrades sont des invertébrés considérés comme des micro-animaux. Leur taille ne dépasse pas un millimètre de long, l'équivalent de la pointe d'un crayon gris.

Les scientifiques estiment que l'espèce remonte à 530 millions d'années. Les oursons d'eau font toujours partie de la faune actuelle et peuvent être vus au microscope dans les jardins ou dans de petites crevasses humides.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!