Actualisé 03.10.2018 à 08:39

Etats-UnisDes «colis suspects» ont été envoyés au Pentagone

Le département américain de la défense a été visé par au moins deux courriers qui contiendraient de la ricine, une substance très mortelle.

Le Pentagone, département américain de la défense, visé par les courriers suspects.

Le Pentagone, département américain de la défense, visé par les courriers suspects.

AFP

Au moins deux colis adressés au Pentagone cette semaine sont suspectés de contenir de la ricine, un poison mortel pour lequel il n'existe aucun antidote, a indiqué mardi un responsable américain. L'un d'eux était adressé au secrétaire à la défense, James Mattis.

L'autre envoi était à destination de l'amiral John Richardson, a précisé le département de la défense. Les autorités attendent toujours la confirmation que ces colis contenaient bien cette substance très puissante, a précisé un porte-parole du ministère.

Selon des fonctionnaires américains ayant requis l'anonymat, les premières analyses du contenu des enveloppes, découvertes lundi dans un centre de tri, ont confirmé la présence de ricine. Le centre en question se trouve dans l'enceinte du Pentagone, mais pas dans le bâtiment principal. Il a été mis en quarantaine.

La police du Pentagone a renvoyé l'affaire au FBI. «Des agents du FBI ont en leur possession deux enveloppes suspectes qui avaient été identifiées dans un centre de tri de courrier du Pentagone. Des tests complémentaires de ces enveloppes sont actuellement en cours», a précisé la police fédérale américaine dans un communiqué.

Une autre «enveloppe suspecte», envoyée au président américain Donald Trump le 1er octobre, a également été interceptée, a annoncé dans un communiqué le Secret Service. «L'enveloppe n'est pas rentrée dans la Maison-Blanche», a précisé le service de protection des personnalités politiques, sans détailler ce qu'elle contenait.

La ricine est le poison le plus violent du règne végétal, 6000 fois plus puissant que le cyanure. Il s'agit d'une substance mortelle en cas d'ingestion, d'inhalation ou d'injection. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!