Afghanistan: Des combats gèlent le vote à Baghlan
Actualisé

AfghanistanDes combats gèlent le vote à Baghlan

Au moins 22 rebelles islamistes et un officier de police ont été tués jeudi dans de violents combats à Baghlan, une petite ville du nord de l'Afghanistan, a annoncé la police.

Cette offensive empêchait à la mi-journée les opérations de vote pour les élections présidentielle et provinciales.

«Nous avons tué 22 terroristes, dont les corps sont restés au sol», a déclaré à l'AFP le chef de la police provinciale, Mohammad Kabir Andarabi. «20 à 22 autres terroristes ont été blessés», a-t-il ajouté.

«Ils ont attaqué (..) le chef de la police de Baghlan Markzaï alors qu'il circulait. Ils ont tiré sur son véhicule et l'ont tué, deux de ses gardes ont été blessés», a indiqué un porte-parole de la police, Ahmad Jawed Basharat, ajoutant que les combats se poursuivaient, à moins de deux heures de la fermeture prévue des bureaux de vote.

Vote interrompu

Les vote a dû être interrompu dans la ville à cause des combats, ont indiqué le président de la Commission afghane indépendante, Azizullah Lodin, et des témoins.

Baghlan Markzaï est une petite ville située sur la grande route reliant Pul-i-Khumri (la capitale provinciale) et la province de Kunduz. La région est majoritairement peuplée de Pachtounes, dans une province dominée par les Tadjiks.

Les Afghans votaient jeudi pour élire leur président et leurs conseillers provinciaux avec une participation mitigée à la mi- journée.

La matinée avait jusqu'ici été marquée par de multiples petites attaques qui n'avaient, avant celle de Baghlan Markzaï, et selon les autorités, guère perturbé le vote.

(ats)

Ton opinion