Actualisé 15.12.2015 à 12:19

Attentats de janvier à ParisDes complices d'extrême droite pour Coulibaly?

Deux personnes, dont un homme déjà en détention dans une affaire de trafic d'armes, ont été placées en garde à vue mardi, dans l'enquête sur les attentats de janvier, à Paris.

Claude Hermant est actuellement en détention.

Claude Hermant est actuellement en détention.

Des sources concordantes ont confirmé une information de BFMTV. Il s'agit de Claude Hermant, proche des milieux d'extrême droite du nord de la France, et de sa compagne, a précisé le parquet de Lille à l'AFP. Les enquêteurs les interrogent car des armes retrouvées dans l'arsenal d'Amédy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher, avaient transité par une société gérée par la compagne d'Hermant, a expliqué une source proche de l'enquête.

Il s'agit d'un fusil d'assaut et quatre pistolets Tokarev retrouvés dans l'épicerie casher, théâtre d'une prise d'otages meurtrière le 9 janvier, et dans l'appartement occupé par Coulibaly à Gentilly, près de Paris, a ajouté cette source.

Claude Hermant a été mis en examen début 2015 à Lille dans un dossier distinct de trafic d'armes en bande organisée. Sa garde à vue et celle de sa compagne peuvent durer 96 heures. Dans l'enquête sur les attentats de Paris en janvier, sept hommes sont déjà mis en examen, dont six en détention provisoire, soupçonnés d'avoir apporté une aide logistique, en armes et véhicules, à Amédy Coulibaly. Tous nient avoir eu connaissance de ses projets d'attentats. Du 7 au 9 janvier, les frères Kouachi à Charlie Hebdo, puis Coulibaly à Montrouge et à l'Hyper Cacher, avaient fait 17 morts. Ils ont tous les trois été tués dans les assauts donnés par les forces de l'ordre le 9 janvier.

(20 minutes/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!