Etats-Unis: Des concessionnaires poursuivent Volkswagen
Actualisé

Etats-UnisDes concessionnaires poursuivent Volkswagen

Volksvagen est accusé d'avoir «abusé ses concessionnaires» en truquant ses moteurs diesel.

1 / 85
14.09 En Suisse, la très grande majorité des propriétaires des véhicules Volkswagen concernés attendent toujours des informations et le rappel pour la mise à jour du logiciel défectueux. Seules 16'000 voitures sur 175'000 au moteur truqué ont été remises en état dans le pays.

14.09 En Suisse, la très grande majorité des propriétaires des véhicules Volkswagen concernés attendent toujours des informations et le rappel pour la mise à jour du logiciel défectueux. Seules 16'000 voitures sur 175'000 au moteur truqué ont été remises en état dans le pays.

Keystone
20.07 Le groupe automobile allemand Volkswagen a fait état de performances meilleures qu'attendu au premier semestre et ce malgré de nouvelles provisions liées au scandale des moteurs truqués.

20.07 Le groupe automobile allemand Volkswagen a fait état de performances meilleures qu'attendu au premier semestre et ce malgré de nouvelles provisions liées au scandale des moteurs truqués.

© Damir Sagolj / Reuters
09.07 Le constructeur automobile Volkswagen est menacé de devoir payer également en Allemagne une forte amende après l'ouverture d'une nouvelle enquête par la justice au sujet de ses voitures diesel aux moteurs truqués, rapportent samedi des médias allemands.

09.07 Le constructeur automobile Volkswagen est menacé de devoir payer également en Allemagne une forte amende après l'ouverture d'une nouvelle enquête par la justice au sujet de ses voitures diesel aux moteurs truqués, rapportent samedi des médias allemands.

AFP/Patrick Pleul

Trois concessionnaires américains de Volkswagen (VW) attaquent en justice le constructeur allemand pour tromperie liée à l'affaire des moteurs diesel truqués aux Etats-Unis, ont indiqué mercredi 6 avril leurs avocats.

Cette action judiciaire intentée devant un tribunal de l'Illinois (centre-est) est présentée par les avocats comme la première du genre initiée depuis le début de l'affaire en septembre même si d'autres concessionnaires se sont déjà associés à une plainte collective déposée en Californie.

Les trois concessionnaires, qui ont formé un recours collectif, accusent VW d'avoir «intentionnellement abusé ses concessionnaires en installant les "soi-disant logiciels trompeurs" dans ses voitures diesel», selon un communiqué.

Dédommagements demandés

Ils reprochent au groupe automobile de les avoir convaincus de dédier des emplacements pour écouler des véhicules «propres» alors qu'ils enfreignaient les lois environnementales américaines.

Les plaignants réclament des dédommagements d'un montant non précisé pour couvrir leurs pertes liées à la dépréciation des véhicules affectés et des voitures Volkswagen dans l'ensemble.

Le groupe allemand a décidé de suspendre la vente des modèles impliqués dans le scandale mais n'a pas procédé pour l'instant au rappel des quelque 600'000 automobiles touchées aux Etats-Unis. Ses ventes américaines n'ont cessé de plonger depuis la révélation du scandale, surnommé «dieselgate».

«Système de prix illégal»

Contacté par l'AFP, Volkswagen n'a pas donné suite dans l'immédiat.

Les trois concessionnaires reprochent par ailleurs à VW d'avoir mis en place un «système de prix illégal» favorisant certains concessionnaires au détriment des autres, selon leur représentant, le cabinet d'avocats Hagens Berman.

Les concessionnaires de Volkswagen font entendre depuis peu leur mécontentement vis-à-vis de la gestion du scandale. Ils n'ont pas particulièrement apprécié le départ inattendu début mars du patron du groupe aux Etats-Unis, Michael Horn, qui était en première ligne dans les discussions avec les régulateurs américains. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion