Des coquilles vides fraudent le chômage

Actualisé

Des coquilles vides fraudent le chômage

En France, les fraudeurs ont porté à un niveau industriel l'arnaque à l'assurance chômage.

Certains d'entre eux gèrent jusqu'à 60 sociétés «fictives». Ces coquilles vides ont une existence légale mais pas d'activités réelles. Moyennant de 750 à 1500 euros (1200 à 2400 fr.), elles procurent de faux documents (contrat de travail, attestation de l'employeur, bulletin de salaire) qui leur donnent accès à l'assurance chômage. Les affaires en cours d'instruction représentent un préjudice de 140 millions d'euros (224 millions de francs).

Selon le quotidien Le Figaro, un rapport parlementaire propose de modifier la procédure d'immatriculation des sociétés en ligne. Le créateur d'entreprise devra se présenter au Tribunal de commerce avec l'original de sa pièce d'identité.

(gim)

Ton opinion