15.04.2020 à 16:23

Détroit (USA)

Des corps entassés au sol, des employés témoignent

Début avril, le personnel des urgences d'un hôpital américain a dû entreposer des corps dans une salle de repos, faute de place ailleurs. Désormais, les cadavres s'empilent à même le sol dans des cabines de réfrigération mobiles.

de
lhu

Des images qui font froid dans le dos. Le personnel du service des urgences de l'hôpital Sinai-Grace à Détroit a partagé à CNN des photos montrant des corps empilés les uns sur les autres dans des chambres réfrigérées ou dans des salles de repos et d'études destinées aux employés. Deux sources anonymes travaillant aux urgences confirment que les photos représentent fidèlement, notamment un événement qui a eu lieu à l'hôpital au début du mois d'avril.

Il a fallu se débrouiller

Durant une période de 12 heures, le personnel du service des urgences a été complètement dépassé par la situation. À tel point qu'au moins deux patients sont morts dans les couloirs de l'hôpital avant même d'avoir été pris en charge. En plus de ça, le personnel a dû s'arranger pour entreposer les corps de patients décédés car les employés de la morgue ne travaillent pas la journée et qu'il n'y avait plus de place à la morgue. La salle de repos et d'études a été une des solutions trouvées. «Tout ce que je sais, c'est que nous avons manqué de lits pour nos patients, alors il n'y en avait pas de disponible pour les corps», confie un employé. «À ce moment-là, on n'avait pas encore les cabines réfrigérées. Les employés de la morgue ne travaillaient pas. On avait juste les salles de repos avec des lits», résume un autre témoin de la scène.

Des réfrigérateurs portables

En réponse à cet incident, l'hôpital a décidé d'acheter des réfrigérateurs portables pour stocker les corps, affirment deux employés des urgences. Samedi dernier, des journalistes de CNN se sont rendus à l'hôpital. Cinq unités de stockage réfrigérées ont effectivement été vues dans le parking.

Depuis, les corps s'accumulent de manière chaotique dans ces espaces. «Les corps sont clairement empilés les uns sur les autres à même le sol. Il n'y a pas de machine pour nous aider à soulever les corps et les mettre sur les étagères», explique un membre du personnel.

«Nos patients sont traités avec respect et dignité»

En réponse à un flot de critiques, le porte-parole de l'hôpital, Brian Taylor, a déclaré: «Les patients qui décèdent dans notre hôpital sont traités avec respect et dignité. Ils restent sur place jusqu'à ce qu'ils puissent quitter les lieux de façon appropriée.» Et d'ajouter: «Tout comme les hôpitaux de New York et d'ailleurs, nous avons obtenu des ressources supplémentaires telles que des cabines de réfrigération mobiles pour aider à gérer temporairement le problème de capacité causé par le COVID-19.»

Selon des employés des urgences, au début du mois d'avril, l'hôpital traitait entre 100 et 130 patients lorsqu'il était à son plus haut volume. Au cours de ces derniers jours, la charge de travail a chuté de manière significative avec en moyenne 50 patients, ce qui est largement plus gérable.

(lhu/20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!